Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

14 novembre 2004

Espagne. Appel de Batasuna au « dialogue politique »

La formation indépendantiste radicale basque Batasuna, qui est interdite en Espagne en raison de ses liens avec l'organisation terroriste E.T.A., appelle à « ouvrir une voie politique et démocratique, et [à] fermer une page de vingt-cinq ans dans l'histoire récente du Pays basque ». Batasuna prône l'abandon de « la confrontation politique et armée », et l'engagement d'un processus de paix avec les autorités espagnoles. Ce processus passe par la conclusion d'un « accord sur un nouveau statut » pour la communauté autonome basque et le règlement « entre E.T.A. et les États [du] sort des prisonniers, des réfugiés et de toutes les victimes ». Au début du mois, la presse avait diffusé une lettre envoyée en août à la direction d'E.T.A. par six de ses dirigeants emprisonnés, dans laquelle ceux-ci appelaient à l'abandon de la lutte armée. Constatant que « la stratégie politico-militaire a été dépassée par la répression de l'ennemi contre nous », ils préconisaient le passage « à la lutte institutionnelle et à la lutte de masses ».

— Universalis

Événements précédents

  • 26 octobre 2004 Espagne. Régularisation de travailleurs clandestins

    Le gouvernement signe avec l'organisation patronale et les deux principaux syndicats du pays un accord qui vise à régulariser au début de 2005 la situation de centaines de milliers de travailleurs étrangers clandestins entrés dans le pays avant juin 2004. « C'est la première fois, commente le ministre...

  • 7-17 avril 2004 Espagne. Investiture de José Luis Rodriguez Zapatero à la présidence du gouvernement

    Le 7, le roi Juan Carlos propose le socialiste José Luis Rodriguez Zapatero, dont le parti a remporté les élections législatives de mars, comme président du gouvernement.

    Le 15, José Luis Rodriguez Zapatero présente son programme de gouvernement, dans lequel la lutte contre le terrorisme occupe une...

  • 1er-3 avril 2004 Espagne. Élimination de terroristes responsables des attentats de mars

    Le 1er, le juge espagnol chargé de l'enquête sur les attentats perpétrés à Madrid en mars lance un mandat d'arrêt à l'encontre de Serhane Ben Abdelmajid Fakhet, responsable présumé de l'opération. Ce Tunisien aurait reçu l'aide d'une cellule du Groupe islamique combattant marocain (G.I.C.M.), qui est...

  • 11-24 mars 2004 Espagne. Attentats meurtriers à Madrid et défaite de José María Aznar aux législatives

    Le 11, à Madrid, à trois jours des élections législatives, l'explosion simultanée de dix bombes, dont sept frappent deux trains de passagers dans la gare centrale d'Atocha et trois autres visent deux gares de banlieue, fait cent quatre-vingt-onze morts et quelque mille cinq cents blessés. La police localise...

  • 14-16 décembre 2003 Espagne. Alternance en Catalogne

    Le 14, le Parti socialiste catalan (P.S.C.), Esquerra Republicana de Catalunya (E.R.C., indépendantistes de gauche) et Initiative pour une Catalogne verte (I.C.V., communistes réformateurs et Verts) concluent un accord de gouvernement, un mois après les élections régionales. Convergence et Union (nationalistes...

  • 16 novembre 2003 Espagne. Élections législatives en Catalogne

    Le 16, Convergences et Union, le parti nationaliste conservateur d'Artur Mas, successeur de Jordi Pujol, arrive en tête aux élections régionales en Catalogne, malgré la perte de 10 sièges par rapport aux précédentes élections, avec 46 sièges sur 135. Il est talonné par le Parti socialiste catalan de...

  • 3-4 mai 2003 Vatican - Espagne. Visite du pape Jean-Paul II en Espagne

    Les 3 et 4, le pape Jean-Paul II effectue, à Madrid, sa cinquième visite en Espagne. Devant 600 000 jeunes venus l'écouter, il déclare que « la spirale de la violence, du terrorisme et de la guerre provoque la haine et la mort » et dénonce « toute forme de nationalisme exacerbé », allusion aux groupes...

  • 3-25 mai 2003 Espagne. Élections locales

    Le 3, le Tribunal suprême espagnol, saisi par le gouvernement, annule la quasi-totalité des listes présentées par le nouveau parti Autodeterminaziorako Bilgunea au Pays basque et en Navarre en vue des élections locales. Ces listes sont considérées comme des émanations de Batasuna, le parti indépendantiste...

  • 17 mars 2003 Espagne. Dissolution de Batasuna

    Le Tribunal suprême prononce à l'unanimité la dissolution de la coalition indépendantiste basque Batasuna, considérée comme la vitrine politique de l'E.T.A. En août 2002, le Congrès des députés avait demandé l'interdiction de cette formation qui n'avait pas condamné un attentat meurtrier perpétré, au...

  • 1er-14 décembre 2002 Espagne. Conséquences de la marée noire du « Prestige »

    Le 1er, quelque 200 000 personnes manifestent, à Saint-Jacques-de-Compostelle, contre la volonté du gouvernement de minimiser la gravité de la marée noire causée par le naufrage du pétrolier le Prestige, en novembre, ainsi que pour protester contre l'inorganisation des secours et le manque d'informations....