14-31 mai 1989Argentine. Élection de Carlos Menem à la présidence et « émeutes de la faim »

 

Le 14, Carlos Saul Menem, candidat du Parti justicialiste (péroniste), remporte l'élection présidentielle avec 49,2 p. 100 des voix et la majorité des grands électeurs contre 36,9 p. 100 à son principal adversaire, Eduardo Angeloz, candidat du Parti radical au pouvoir. Tandis que ce dernier était handicapé par l'échec de la politique économique du président Raul Alfonsín, Carlos Menem a su compenser son absence de programme politique par son charisme et son recours à la tradition caudilliste.

Le 28, alors que Carlos Menem ne doit entrer en fonction que le 10 décembre, le président Raul Alfonsín, qui a formé un « cabinet de crise », annonce un nouveau plan d'austérité, destiné à lutter contre la crise économique qui provoque une tension croissante au sein de la population, victime de la baisse constante du pouvoir d'achat.

Le 29, le pillage de commerces d'alimentation – en particulier dans la ville de Rosario, à 300 kilomètres au nord-ouest de la capitale – provoque de violents affrontements avec les forces de l'ordre. L'état d'urgence est instauré dans tout le pays pour une durée de trente jours.

Le 31, les « émeutes de la faim », qui se sont étendues la veille à la province de Buenos Aires, prennent fin tandis que Raul Alfonsín et Carlos Menem tentent de trouver ensemble une solution à la crise. Le bilan officiel des troubles fait état de quatorze morts.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  14-31 mai 1989 - Argentine. Élection de Carlos Menem à la présidence et « émeutes de la faim » », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 juillet 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/14-31-mai-1989-election-de-carlos-menem-a-la-presidence-et-emeutes-de-la-faim/