14-26 mars 2002

États-Unis. Menaces sur le cabinet d'audit Andersen

Le 14, l'entité américaine du cabinet d'audit Andersen est inculpée pour obstruction à la justice dans l'affaire Enron, le groupe de courtage en énergie placé en redressement judiciaire en décembre 2001, dont il était le commissaire aux comptes. Arthur Andersen L.L.P. est accusé d'avoir détruit des pièces comptables d'Enron à la suite de l'ouverture d'une enquête des autorités boursières en octobre 2001.

Le 22, Paul Volcker, ancien président de la Réserve fédérale, présente un plan de sauvetage d'Andersen, qui subit le contrecoup du scandale. Il propose de nommer un conseil d'administration indépendant qu'il dirigerait, à la condition que les poursuites judiciaires soient abandonnées et que les risques financiers liés à la faillite d'Enron soient limités.

Le 26, le président d'Arthur Andersen L.P.P., Joseph Berardino, présente sa démission, alors que l'autorité des marchés financiers a annoncé l'engagement de poursuites pour falsification de comptes contre le groupe de gestion de déchets Waste Management, également client d'Arthur Andersen L.P.P.

— Universalis

Événements précédents