14-25 mai 2003Argentine. Élection par défaut de Nestor Kirchner à la présidence

 

Le 14, quatre jours avant le second tour de l'élection présidentielle, Carlos Menem annonce son retrait de la compétition. Le candidat péroniste, président du pays de 1989 à 1999, était arrivé en tête au premier tour, le 27 avril, avec 24 p. 100 des suffrages, devant un autre péroniste, Nestor Kirchner – 22 p. 100 des voix –, gouverneur de la province de Santa Cruz, en Patagonie. Les sondages accordaient à Nestor Kirchner, soutenu par le président sortant, Eduardo Duhalde, une nette avance sur Carlos Menem. Nestor Kirchner est automatiquement déclaré élu.

Le 25, lors de son investiture, Nestor Kirchner promet de lutter contre la corruption et annonce un réaménagement de la dette qui ne peut, selon lui, être remboursée « au prix de la faim et de l'exclusion des Argentins ».

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  14-25 mai 2003 - Argentine. Élection par défaut de Nestor Kirchner à la présidence », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/14-25-mai-2003-election-par-defaut-de-nestor-kirchner-a-la-presidence/