13 octobre 1996Autriche. Progrès de la droite nationaliste aux élections européennes

 

Les premières élections européennes profitent principalement au Parti libéral (F.P.Ö, droite nationaliste) de Jörg Haider, opposé à l'intégration de l'Autriche dans l'Union, qui recueille 27,6 p. 100 des suffrages et obtient 6 députés au Parlement de Strasbourg (+ 5,7 p. 100 par rapport aux élections législatives de décembre 1995 et + 1 siège au Parlement de Strasbourg). Les Verts, tout aussi antieuropéens, progressent également avec 6,7 p. 100 des voix (+ 1,9 p. 100 et 1 siège conservé). Toutefois, les partisans de l'intégration européenne rassemblent près de 63 p. 100 des suffrages (contre 66 p. 100 de oui au référendum de juin 1994 sur l'adhésion à l'Union) : le Parti conservateur (Ö.V.P.) de Wolfgang Schüssel et le Parti social-démocrate (S.P.Ö.) du chancelier Franz Vranitzky, membres de la coalition au pouvoir, obtiennent respectivement 29,6 p. 100 des voix et 7 représentants (+ 1,3 p. 100 et + 1 siège) – le meilleur score du Ö.V.P. depuis trente ans – et 29,1 p. 100 des voix et 6 députtés (— 9 p. 100 et — 2 sièges) ; le Forum libéral obtient 4,2 p. 100 des suffrages (— 1,3 p. 100 et 1 siège conservé). Le F.P.Ö. parvient ainsi à attirer les « déçus » de l'adhésion à l'Union qui dénoncent notamment la politique de rigueur qui s'en est suivie. La popularité de la tête de liste conservatrice, la présentatrice de télévision Ursula Stenzel, explique en partie le fait que le Ö.V.P. résiste au glissement qui entraîne le S.P.Ö.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  13 octobre 1996 - Autriche. Progrès de la droite nationaliste aux élections européennes », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/13-octobre-1996-progres-de-la-droite-nationaliste-aux-elections-europeennes/