Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

13 mai 2016

France. Mise en examen d’Anne Lauvergeon dans l’affaire UraMin.

Les juges du pôle financier parisien chargés de l’instruction de l’affaire UraMin mettent en examen Anne Lauvergeon, ancienne présidente du groupe nucléaire Areva, pour « présentation de comptes inexacts » et « diffusion de fausses informations ». Celle-ci est placée sous le statut de témoin assisté pour le chef d’accusation d’« abus de pouvoir ». En 2007, Areva a acquis pour 1,8 milliard d’euros la société minière canadienne UraMin mais les gisements d’uranium que celle-ci possédait en Afrique se sont révélés non rentables, comme le prévoyaient certains experts dont l’avis n’avait pas été pris en compte. Anne Lauvergeon est soupçonnée d’avoir minimisé les pertes d’Areva liées à UraMin dans les comptes 2010, afin de préserver ses chances d’être reconduite à la tête du groupe. Elle a toutefois été démise de ses fonctions en 2011.

— Universalis

Événements précédents