13 février 2007

Corée du Nord. Accord sur le nucléaire

Les négociations sur le nucléaire nord-coréen, réunissant les deux Corées, les États-Unis, la Chine, la Russie et le Japon, aboutissent à la conclusion d'un accord de principe, quatre mois après l'essai souterrain effectué par Pyongyang. La Corée du Nord s'engage à « désactiver » son programme nucléaire en échange de la fourniture d'énergie – 1 million de tonnes de fioul et 1 million de kilowatts d'électricité par an – et de garanties de sécurité de la part des États-Unis, qui s'engagent à rayer la Corée du Nord de la liste des « États terroristes » et à lever les sanctions économiques prises à son encontre. La Corée du Nord accepte de reprendre ses relations avec l'Agence internationale de l'énergie atomique. Un précédent accord de même type avait été conclu en octobre 1994 entre Pyongyang et Washington. Il avait été abrogé par les États-Unis en décembre 2002 à la suite de la découverte d'un programme clandestin d'enrichissement de l'uranium par la Corée du Nord. Un nouvel accord conclu en septembre 2005 n'avait pas résisté au gel des avoirs nord-coréens dans la Banco Delta Asia de Macao, accusée de blanchiment d'argent.

— Universalis

Événements précédents