13-27 janvier 1987France. Critiques de la direction du P.C.F. contre les « rénovateurs » et démission de deux dirigeants communistes

 

Le 13, le bureau politique du Parti communiste annonce que le XXVIe congrès, qui aurait dû être convoqué en février 1988, sera avancé à décembre 1987. Cette décision transforme le congrès en rassemblement préélectoral avant l'élection présidentielle du printemps de 1988 et devrait contraindre les « rénovateurs », qui tentent de réformer le P.C.F. de l'intérieur, à faire front autour du candidat communiste à la présidence.

Le 14, Georges Marchais, invité du journal du soir d'Antenne 2, qualifie les rénovateurs de « liquidateurs ».

Les 26 et 27, le comité central du P.C.F. se réunit pour définir le calendrier de préparation de l'élection présidentielle. Au cours de la réunion, Claude Poperen puis Marcel Rigout présentent leur démission des instances dirigeantes du parti pour protester contre l'approbation par le comité central des propos tenus le 14 par Georges Marchais. Ces démissions suscitent, au sein du P.C.F., de multiples désapprobations de l'attitude de la direction.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  13-27 janvier 1987 - France. Critiques de la direction du P.C.F. contre les « rénovateurs » et démission de deux dirigeants communistes », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 août 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/13-27-janvier-1987-critiques-de-la-direction-du-p-c-f-contre-les-renovateurs-et-demission-de-deux-dirigeants-communistes/