10 juin 1987Espagne. Élections européennes, régionales et municipales

 

Les électeurs espagnols sont appelés à renouveler les conseils municipaux, treize parlements régionaux sur dix-sept, ainsi que les soixante députés au Parlement européen, l'actuelle représentation ayant été désignée à titre provisoire par les Cortes au lendemain de l'adhésion de Madrid à la C.E.E., le 1er janvier 1986. Cette consultation prend valeur de test pour le Parti socialiste ouvrier espagnol, confronté à une vague importante de conflits sociaux. Recueillant, aux élections européennes – les plus significatives au niveau national – 39 p. 100 des voix, il reste l'une des deux principales forces politiques du pays, avec l'Alliance populaire (parti conservateur), qui obtient 24 p. 100 des voix. Les deux partis auront respectivement vingt-huit et dix-sept députés à Strasbourg. Mais ils devront compter avec les centristes du Centre démocratique et social (10 p. 100 des voix) et la Gauche unie, coalition conduite par le Parti communiste (5 p. 100). Ces deux formations obtiennent sept et trois sièges. Dans les trois provinces du Pays basque (Biscaye, Guipuzcoa, Alava), les formations nationalistes progressent, obtenant, aux élections municipales, entre 69 et 72 p. 100 des voix.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  10 juin 1987 - Espagne. Élections européennes, régionales et municipales », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/10-juin-1987-elections-europeennes-regionales-et-municipales/