Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

10 décembre 1997

France. Élections prud'homales

Les élections prud'homales sont marquées par une forte abstention – 65,59 p. 100 (+ 5,97 p. 100 par rapport aux élections de 1992) – et par la stabilité de la représentation des divers syndicats de salariés. Seule la C.F.D.T. progresse sensiblement, avec 25,34 p. 100 des voix (+ 1,53 p. 100). Elle ravit même la première place à la C.F.E.-C.G.C. dans la section « encadrement ». La C.G.T. reste en tête, avec 33,11 p. 100 des suffrages (— 0,24 p. 100), progressant également dans la section « encadrement ». F.O. obtient 20,55 p. 100 des voix (+ 0,09 p. 100). Elle progresse chez les ouvriers et employés et recule chez les cadres. La C.F.T.C. obtient 7,52 p. 100 (— 1,06 p. 100). Avec 5,92 p. 100 des suffrages en moyenne (— 1,02 p. 100), la C.F.E.-C.G.C. subit une défaite en perdant 5,32 p. 100 de voix chez les cadres. La C.S.L. obtient 4,22 p. 100 des suffrages (— 0,18 p. 100). Là où elle se présentait – deux cent dix listes dans quarante-sept départements –, la Coordination française nationale des travailleurs, proche du Front national, recueille en moyenne environ 6,5 p. 100 des voix.

— Universalis

Événements précédents