10-18 mars 2019Guinée-Bissau. Élections législatives.

 

Le 10, le Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC), au pouvoir, remporte les élections législatives avec 35,2 p. 100 des suffrages et 47 sièges sur 102, mais ne retrouve pas sa majorité absolue au Parlement. Le scrutin a été plusieurs fois reporté depuis la fin du mandat du Parlement en avril 2018 en raison de la crise qui oppose le PAIGC au président José Mário Vaz – également membre de ce parti. Le Mouvement pour l’alternance démocratique (MADEM-G 15), fondé par des élus dissidents du PAIGC, obtient 21,1 p. 100 des voix et 27 députés. Le Parti du renouveau social, principale formation d’opposition, est en fort recul avec 21,1 p. 100 des suffrages et 21 élus. Un nouveau parti, l’Assemblée du peuple uni-Parti démocratique de Guinée-Bissau (API-PDGB), obtient 8,5 p. 100 des voix et 5 sièges. Le taux de participation est de 84,7 p. 100.

Le 18, le PAICG conclut un accord de coalition avec l’API-PDGB et deux autres petites formations, qui garantit le poste de Premier ministre au président du PAICG, Domingos Simões Pereira. Le président José Mário Vaz refusera toutefois de nommer ce dernier à la tête du gouvernement. En juin, il reconduira à son poste le Premier ministre sortant Aristides Gomes.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  10-18 mars 2019 - Guinée-Bissau. Élections législatives. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/10-18-mars-2019-elections-legislatives/