14 septembre 2003Guinée-Bissau. Coup d'État militaire

 

L'armée, dirigée par Verissimo Seabra Correia, chef d'état-major, renverse sans violence le président Kumba Yala, élu en janvier 2000, et installe un « comité militaire de restitution de l'ordre constitutionnel et démocratique » sous le prétexte de « préserver la démocratie et éviter la guerre civile ».

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  14 septembre 2003 - Guinée-Bissau. Coup d'État militaire », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 octobre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/14-septembre-2003-coup-d-etat-militaire/