10-11 décembre 1999Union européenne. Sommet d'Helsinki

 

Les 10 et 11, les chefs d'État et de gouvernement des Quinze participent, à Helsinki, à un Conseil européen consacré à la défense européenne, à l'élargissement de l'Union et à la réforme de l'exécutif communautaire. Toutefois, l'actualité de la Tchétchénie, le refus de Paris de lever l'embargo sur les importations de viande bovine britannique et le blocage par Londres du dossier de l'harmonisation fiscale européenne viennent perturber l'ordre du jour. Alors que les forces russes semblent prêtes à raser Grozny, l'Union européenne menace de remettre en cause certaines dispositions des accords de coopération entre les Quinze et la Russie, si Moscou ne cesse pas son opération armée et n'engage pas un dialogue politique avec les Tchétchènes. Concernant la défense européenne, les Quinze décident de doter leur politique étrangère et de sécurité commune (P.E.S.C.) d'organes de décision et de capacités militaires. Une force de 50 000 à 60 000 hommes, mobilisable en soixante jours et opérationnelle durant au moins un an, devrait être mise sur pied avant 2003 en vue de conduire des actions humanitaires ainsi que de maintien ou de rétablissement de la paix. Au sujet de l'élargissement de l'Union, le Conseil entérine la décision d'ouvrir des négociations non seulement avec les six pays les plus avancés (Chypre, Estonie, Hongrie, Pologne, République tchèque, Slovénie), mais aussi avec les autres candidats (Bulgarie, Lettonie, Lituanie, Malte, Roumanie, Slovaquie). Mais surtout, le Conseil confère à la Turquie le statut de candidat officiel à l'entrée dans l'Union. Toutefois, les négociations avec Ankara ne débuteront que lorsque la Turquie satisfera aux « critères de Copenhague » relatifs aux droits de l'homme, à la démocratie, au respect des minorités et à l'économie de marché. Enfin, concernant la réforme des institutions, le Conseil lance la Conférence intergouvernementale qui doit régler, avant la fin de l'année 2000, les questions de la composition de la Commission, de la nouvelle pondération des votes au Conseil et de l'extension des décisions pouvant être adoptées à la majorité qualifiée, et non plus à l'unanimité.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  10-11 décembre 1999 - Union européenne. Sommet d'Helsinki », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/10-11-decembre-1999-sommet-d-helsinki/