YAP

Constituant un des quatre États fédérés de Micronésie, Yap comprend quatre îles volcaniques principales — l'île même de Yap, Tomil, Map et Rumung — et les atolls de corail dispersés alentour. Situé approximativement à 9 degrés de latitude nord et à 138 degrés de longitude est, l'archipel présente une surface de terres émergées de 102 kilomètres carrés ; cinq fois plus importante au début du xxe siècle, sa population était environ de 6 300 personnes en 2003. D'origine malaise, celle-ci possède des caractères physiques et linguistiques propres qui la distinguent des autres populations des Carolines ; mais l'économie locale n'est en rien différente et repose, comme pour les autres ethnies micronésiennes, sur la culture des tubercules, des bananiers, des cocotiers et sur la vente du coprah. L'organisation sociale est, dans la société yap, complexe et hiérarchisée. Le partage des travaux des champs s'opère entre les hommes et les femmes, les premiers assurant les gros travaux et notamment l'abattage des arbres et le débroussaillage, les secondes effectuant les sarclages et le jardinage ; hommes et femmes cultivent cependant de façon totalement séparée leurs champs de taro. Les Yap ont surtout été rendus célèbres par la description de leur « monnaie de pierre » ; il s'agit de blocs sphériques d'aragonite, pouvant atteindre trois mètres de diamètre et percés d'un trou central, qui interviennent dans les transactions de la vie sociale, telles que mariages ou décès. Suivant l'étude de restes faite à l'aide des techniques de datation utilisant le carbone 14, Yap semble avoir été habité dès le ~ iie siècle. Découvert au xvie siècle par Villalobos, l'archipel est l'objet d'un contrôle très formel par l'Espagne jusqu'à 1899. De cette date jusqu'à 1919, il fait partie des possessions territoriales allemandes du Pacifique. Au traité de Versailles, le Japon reçoit mandat pour administrer les anciennes possessions allemandes du Pacifique situées au nord de l'équateur. En 1946, le gouvernement des États-Unis accepte de prendre, à la demande des Nations unies, un [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  YAP  » est également traité dans :

MICRONÉSIE

  • Écrit par 
  • Francis X. HEZEL
  •  • 1 891 mots
  •  • 3 médias

îles et îlots appartenant à l'archipel des Carolines, il est divisé, selon des critères culturels et linguistiques, en quatre États : Yap, Chuuk, Pohnpei et Kosrae. Sa superficie totale atteint 701 kilomètres carrés, tandis que sa population est de 102 600 habitants (recensement de 2010). La capitale, Palikir, se trouve sur l'île […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/micronesie/#i_42606

OCÉANIE - Ethnographie

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET, 
  • Jean-Paul LATOUCHE
  •  • 9 551 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les systèmes sociaux, politiques et religieux »  : […] À Yap, le système était encore plus développé puisqu'il couvrait plusieurs îles parfois fort éloignées l'une de l'autre. Certaines d'entre elles jouaient un rôle de relais dans l'acheminement des dons, du tribut aux chefs et des prestations aux esprits […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanie-ethnographie/#i_42606

Pour citer l’article

Jean-Paul LATOUCHE, « YAP », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/yap/