XIAMEN [HIA-MEN] ou AMOY

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ville de la province chinoise du Fujian, Xiamen reçut des Européens le nom d'Amoy. Bâtie sur l'îlot homonyme situé à une quinzaine de kilomètres de l'embouchure du Jiulongjiang et reliée depuis 1956 par une digue au littoral, elle dispose d'un excellent site portuaire, protégé par de nombreuses îles, en particulier Jinmen (ou Quemoy, qui dépend de Taiwan) et Datan ; ce fut un des cinq premiers ports chinois ouverts aux intérêts occidentaux après la première guerre de l'Opium entre Chinois et Britanniques (1839-1842), puis un des grands centres d'émigration des Chinois vers l'Asie du Sud-Est au début du xxe siècle. Port de pêche (conserveries de poissons) et centre de commercialisation des produits de la vallée du Jiulongjiang (sucre, tabac, papier de bambou, riz, sisal, transformation du cuir), la ville connaît une forte expansion depuis qu'elle est devenue une zone économique spéciale dans les années 1980 et elle possède des industries agroalimentaires, textiles, chimiques et électroniques, ainsi qu'un important secteur bancaire. Depuis la fin des années 1990, elle organise annuellement le Salon international de l'investissement et du commerce en Chine, conformément à son rôle de centre majeur des investissements étrangers. Xiamen, qui a l'importance d'une ville sous-provinciale, administre un territoire de quelque 5 millions d'habitants. Avec Quangzhou, Fuzhou, Zhanghzou et Putian, elle réalise plus des trois quarts du P.I.B. de la province.

—  Pierre TROLLIET

Écrit par :

  • : professeur des Universités, Institut national des langues et civilisations orientales

Classification


Autres références

«  XIAMEN [ HIA-MEN ] ou AMOY  » est également traité dans :

CHINE - Les régions chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 11 735 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les provinces côtières des Zhejiang et Fujian »  : […] Les Wuyishan et leurs prolongements septentrionaux séparent des plaines du Yangzi et des basses montagnes du Jiangnan les provinces côtières de Zhejiang et Fujian. La barrière a été suffisante pour que les populations locales restent longtemps indépendantes, et le Fujian a gardé ses dialectes très vivants (dont trois principaux). L'hiver devient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-les-regions-chinoises/#i_46858

FUJIAN [FOU-KIEN]

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 864 mots
  •  • 1 média

Province littorale du sud-est de la Chine, située en face de Taiwan, le Fujian couvre 123 000 kilomètres carrés et comptait 35 580 000 habitants selon les estimations de 2006. Des massifs granitiques inférieurs à 2 000 mètres mais extrêmement abrupts occupent la quasi-totalité de la province, en deux alignements principaux, parallèles à la côte, co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fujian-fou-kien/#i_46858

Pour citer l’article

Pierre TROLLIET, « XIAMEN [HIA-MEN] ou AMOY », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/xiamen-amoy/