FUZHOU [FOU-TCHEOU]

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Capitale de la province chinoise du Fujian, la ville de Fuzhou, dont le nom signifie « riche cité » (6 230 000 hab. en 2006) est située sur l'embouchure du Minjiang. Elle se compose de trois parties : la vieille ville murée, à 3 kilomètres du fleuve ; un quartier portuaire et commercial, sur la rive gauche ; le quartier de Nantai, sur une île du Minjiang, où furent édifiées les concessions étrangères après le traité de Nankin (1842), qui faisait de la ville un « port ouvert ». L'activité traditionnelle de Fuzhou est la commercialisation et l'exportation des produits agricoles de la vallée du Minjiang (céréales, oléagineux, bois, soie, thé, fruits) et un riche artisanat (laque, soieries, porcelaine). La ville compte aussi des industries textiles et alimentaires, des industries d'équipement, des papeteries. La liaison ferroviaire avec la ligne Shanghai-Canton, réalisée en 1958, activa les fonctions de Fuzhou, qui fut dotée en 1959 d'un important complexe d'industries chimiques ; elle dispose également d'une base et de chantiers navals à Mamoi, à 15 kilomètres en aval du Minjiang, point accessible aux navires de haute mer. En 1984, Fuzhou a été déclarée « ville ouverte » dans le cadre de la politique d'ouverture aux capitaux étrangers. Elle bénéficie d'ailleurs d'importants investissements taiwanais.

Chine : carte administrative

Chine : carte administrative

carte

Carte administrative de la Chine. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

—  Pierre TROLLIET

Écrit par :

  • : professeur des Universités, Institut national des langues et civilisations orientales

Classification


Autres références

«  FUZHOU [ FOU-TCHEOU ]  » est également traité dans :

FUJIAN [FOU-KIEN]

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 864 mots
  •  • 1 média

Province littorale du sud-est de la Chine, située en face de Taiwan, le Fujian couvre 123 000 kilomètres carrés et comptait 35 580 000 habitants selon les estimations de 2006. Des massifs granitiques inférieurs à 2 000 mètres mais extrêmement abrupts occupent la quasi-totalité de la province, en deux alignements principaux, parallèles à la côte, correspondant à deux grandes lignes de failles : les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fujian-fou-kien/#i_46802

Pour citer l’article

Pierre TROLLIET, « FUZHOU [FOU-TCHEOU] », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fuzhou-fou-tcheou/