XÉROGRAPHIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La xérographie s'inscrit dans la famille des procédés électrophotographiques qui permettent de produire des images en exploitant les interactions de la lumière avec l'électricité.

Chester Floyd Carlson

photographie : Chester Floyd Carlson

photographie

Le physicien américain Chester Floyd Carlson (1906-1968) devant le premier modèle de son copieur électrophotographique. Cette technique de reproduction, appelée xérographie, est à l'origine des photocopieurs employés en bureautique et des imprimantes électrostatiques permettant d'obtenir... 

Crédits : Bettmann/ Getty Images

Afficher

Les premières expérimentations suivent la mise au point du daguerréotype, mais les performances du procédé restent encore limitées. Ce n'est qu'un siècle plus tard, en 1938, que le physicien américain Chester F. Carlson (1906-1968) obtient les premiers résultats significatifs. Il dépose un premier brevet en 1942 et poursuit ses recherches, à partir de 1947, avec le soutien d'une fabrique de papier photographique installée à Rochester, la compagnie Haloid. La présentation officielle du procédé a lieu en 1948 (conférence annuelle de l'Optical Society of America) et le terme de xérographie (du grec xeros, sec, et graphein, écrire) est retenu. Un an plus tard, les premiers équipements sont commercialisés (Haloid Xerox Copier model A). En 1955, Haloid change de nom pour devenir Haloid-Xerox, puis Xerox Corporation à partir de 1961.

Depuis le début des années 1960, la copie électrostatique s'est imposée comme un procédé standard de reproduction. Appliquée initialement à la reproduction des documents textuels, elle est aujourd'hui utilisée pour la production d'images. L'introduction de la P.A.O. (publication assistée par ordinateur), dans le milieu des années 1980, a provoqué l'apparition d'une nouvelle génération d'équipements. L'évolution de l'électrophotographie vers la couleur utilise le mode soustractif et met en œuvre quatre pigments (jaune, magenta, cyan et noir).

Le principe fondateur de l'électrocopie reste globalement inchangé depuis sa création : un capteur, qui joue le rôle de photorécepteur, est chargé à l'aide d'un dispositif électrostatique ; il est ensuite insolé avec une source à haute énergie (laser, diodes) qui décharge toutes les zones de l'image correspondant aux parties les plus claires de l'original. L'image latente, ainsi formée, est « révélée » par fixation électrostatique de particules pigmentaires puis transférée sur un papier récepteur. Après impression, l'image est stabilisée par un traitement thermique.

—  Jean-Paul GANDOLFO

Écrit par :

Classification

Autres références

«  XÉROGRAPHIE  » est également traité dans :

CARLSON CHESTER FLOYD (1906-1968)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 425 mots
  •  • 1 média

Physicien américain, inventeur de la xérographie , procédé de reproduction de documents utilisé dans la plupart des photocopieuses modernes. Après des études supérieures de physique au California Institute of Technology de Pasadena (Californie), Chester Floyd Carlson, né le 2 février 1906 à Seattle (Washington, États-Unis), travaille quelque temps pour la Bell Telephone Company. Il entreprend ensu […] Lire la suite

IMPRIMANTE LASER

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 814 mots
  •  • 1 média

La première imprimante laser est mise au point en 1971 dans les locaux du Xerox Palo Alto Research Center (PARC), à Palo Alto (Californie). Elle est due à un physicien, Gary Keith Starkweather (1938-2019). […] Lire la suite

OLED (organic light emitting diode) ou DIODE ÉLECTROLUMINESCENTE ORGANIQUE

  • Écrit par 
  • Pascale JOLINAT
  •  • 1 687 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Bref historique »  : […] L’électroluminescence organique (ce dernier terme faisant référence à l'utilisation de matériaux carbonés) a été découverte dès les années 1950. L'appellation de diode électroluminescente organique est apparue en 1970 pour désigner un composant électronique émetteur de lumière, constitué d'un cristal d'anthracène de 100 micromètres d’épaisseur pris en sandwich entre deux électrodes solides (dont […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Paul GANDOLFO, « XÉROGRAPHIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/xerographie/