WU CHIEN-SHIUNG (1912-1997)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La physicienne Chien-Shiung Wu est décédée à New York le 16 février 1997. Née le 31 mai 1912 près de Shanghai (Chine), elle commença ses études en Chine à l'université de Nanjing puis rejoignit l'université de Californie à Berkeley où elle obtint son doctorat de physique en 1940. Sa participation au projet Manhattan fut décisive dans le domaine de l'enrichissement de l'uranium en isotope fissile 235U, puisqu'elle résolut un problème technique majeur (l'absorption des neutrons par le xénon 137 produit) qui retardait la mise en service de la première pile atomique à Hanford (État de Washington) sous la direction d'Enrico Fermi.

Après la guerre, elle devint professeur à l'université Columbia de New York, et y accomplit toute sa carrière. Expérimentatrice méticuleuse, elle fut la première à détecter les électrons lents émis par les désintégrations β des noyaux, en accord avec la théorie de Fermi des interactions faibles.

Mais son principal succès fut de mettre en évidence le phénomène de violation de la parité dans les désintégrations nucléaires. La communauté des physiciens des particules se trouvait, en 1956, confrontée à un problème épineux : il semblait exister deux particules (appelées alors θ et τ) de même masse mais de produits de désintégration radicalement différents, ce qui semblait leur conférer des nombres quantiques de « parité intrinsèque » opposés. Les jeunes théoriciens chinois Tsung-Dao Lee (de l'université Columbia) et Chen-Ning Yang (de l'Institute for Advanced Study à Princeton) suggérèrent que l'interaction nucléaire faible responsable de la désintégration de ces particules ne respectait pas l'invariance par parité – c'est-à-dire que l'image dans un miroir d'une désintégration β ne correspondait pas à une situation physiquement réalisable. La division du travail entre théoriciens et expérimentateurs était déjà telle dans ce domaine de la physique qu'ils so [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : directeur de recherche émérite au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Autres références

«  WU CHIEN-SHIUNG (1912-1997)  » est également traité dans :

INTERACTIONS (physique) - Interaction électrofaible

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 2 109 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La théorie de Fermi »  : […] En 1933, Enrico Fermi propose une première théorie des interactions faibles. Il met alors en œuvre la théorie quantique des champs, c'est-à-dire qu'il considère, comme Dirac l'a proposé pour l'électromagnétisme, un formalisme où un processus est décrit par l'action d'opérateurs de création ou d'annihilation de champs. Il associe à chaque transition d'un neutron vers un proton la création d'un é […] Lire la suite

Les derniers événements

Chine. Sévère condamnation du dissident Wu Gan. 26 décembre 2017

Un tribunal de Tianjin condamne à huit ans de prison, pour « subversion », le militant des droits de l’homme Wu Gan, qui a refusé de plaider coupable. Familier des dénonciations de cadres du Parti communiste chinois (PCC), ce blogueur a été arrêté en mai 2015 avec quelque deux cents autres […] Lire la suite

Syrie. Renforcement de l'isolement du régime de Bachar al-Assad. 1er-30 octobre 2011

tremblement de terre » et d'« avoir sur les bras un nouvel Afghanistan » s'ils interviennent militairement en Syrie. Le 30 également, l'émissaire chinois au Proche-Orient, Wu Sike, prend ses distances avec Damas, déclarant que la situation « dangereuse » qui prévaut dans le pays « ne peut pas continuer ». […] Lire la suite

Chine. Désignation du président Hu Jintao et du Premier ministre Wen Jiabao. 15-16 mars 2003

des commissions militaires centrales du parti et de l'État. Wu Banguo devient président de l'A.N.P. à la place de Li Peng. Le 16, l'A.N.P. investit Wen Jiabao au poste de Premier ministre. Il succède à Zhu Rongji. […] Lire la suite

Chine – États-Unis. Condamnation et expulsion d'un dissident sino-américain. 24 août 1995

Les autorités chinoises annoncent la condamnation à quinze ans de prison, assortie d'une mesure d'expulsion du territoire, du dissident sino-américain Harry Wu, jugé coupable d'espionnage et d'usurpation d'identité. Le militant des droits de l'homme, qui dispose de la double nationalité, avait […] Lire la suite

Pologne – Chine. Visite du général Jaruzelski à Pékin. 28-30 septembre 1986

. Le 29, l'agence Tass souligne l'importance de cette reprise des relations entre les deux pays. Le 30, à l'issue de cette visite qui doit être suivie par celles d'autres dirigeants des pays de l'Est, Wu Xueqian, ministre chinois des Affaires étrangères, fait état de « quelques points de vue communs » sur les problèmes économiques et internationaux. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « WU CHIEN-SHIUNG (1912-1997) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/wu-chien-shiung-1912-1997/