Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PARITÉ, physique

Transformation qui change toutes les coordonnées spatiales en leurs opposées. Les interactions gravitationnelles, électromagnétiques et nucléaires fortes sont invariantes par parité. Les interactions faibles violent de façon maximale cette symétrie. Cette caractéristique proposée en 1956 par les physiciens chinois Tsung Dao Lee et Chen Ning Yang fut vérifiée quelques mois plus tard par l'observation d'asymétries angulaires dans l'émission d'électrons lors de la désintégration bêta de noyaux radioactifs.

La parité désigne aussi le nombre quantique d'une particule, ou d'un système de particules, relatif au comportement de sa fonction d'onde dans une symétrie par rapport à l'origine. La symétrie par parité se traduit par la conservation du nombre quantique de parité lors de la transformation d'un système, par exemple dans la désintégration forte ou électromagnétique d'une particule instable.

— Bernard PIRE

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : directeur de recherche émérite au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ANTIMATIÈRE

    • Écrit par Bernard PIRE, Jean-Marc RICHARD
    • 6 931 mots
    • 4 médias
    ...l'hélicité étant la projection du spin de la particule sur l'axe de sa quantité de mouvement p) en un antineutrino gauche νL. Or l'absence des antineutrinos gauches νL est une violation de C. On a découvert aussi que l'opération deparité P, qui échange la gauche et la droite, est violée.
  • ATOME

    • Écrit par José LEITE LOPES
    • 9 140 mots
    • 13 médias
    Les valeurs propres de cet opérateur sont précisément de la forme (— 1)l ; (— 1)l est la parité de l'état Ψnlm. La parité d'un état doit donc changer dans une transition permise.
  • CRONIN JAMES WATSON (1931-2016)

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 369 mots

    Fils d'un professeur de latin et de grec à l'université méthodiste de Dallas, James Watson Cronin est né le 29 septembre 1931 à Chicago. Il fit ses études supérieures à l'université de Chicago et y soutint sa thèse en 1955. Il rejoignit alors le groupe de physiciens travaillant auprès d'un...

  • FITCH VAL LOGSDON (1923-2015)

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 361 mots

    Né le 10 mars 1923 dans un ranch du Nebraska, Val Logsdon Fitch fut, durant la Seconde Guerre mondiale, envoyé comme militaire-technicien au laboratoire de Los Alamos, où il devint un expérimentateur expert en côtoyant les grands physiciens attachés au projet Manhattan. Il compléta ses études...

  • Afficher les 12 références

Voir aussi