WINTERMÄRCHEN (P. Boesmans)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Créé le 10 décembre 1999 au Théâtre royal de La Monnaie de Bruxelles, Wintermärchen (Le Conte d'hiver), opéra en quatre actes du compositeur belge Philippe Boesmans (né en 1936), fut aussitôt donné, en janvier et février 2000, à l'Opéra national de Lyon ; à l'automne de cette même année, la revue L'Avant-Scène Opéra lui consacrait un numéro dans sa série dévolue au répertoire traditionnel ; en novembre, cette œuvre était reprise au Châtelet, à Paris, l'enregistrement de la création en était édité par la prestigieuse firme Deutsche Grammophon et Arte en programmait la diffusion télévisée le 29. Destin rarissime pour un opéra contemporain, à une époque où les œuvres nouvelles sont souvent jouées une seule fois avant de sombrer la plupart du temps dans l'oubli. Il est vrai que Boesmans n'en est pas à son coup d'essai : après La Passion de Gilles (La Monnaie, 18 octobre 1983), son opéra Reigen (La Monnaie, 2 mars 1993), d'après la pièce homonyme d'Arthur Schnitzler, avait lui aussi attiré l'attention du monde musical.

Le succès de Wintermärchen tient d'abord au travail d'équipe entre le compositeur et son librettiste attitré – qui en est aussi le metteur en scène –, Luc Bondy, assisté de Marie-Louise Bischofberger. Il tient ensuite au choix du texte, une pièce majeure du patrimoine théâtral européen dans la tradition bien allemande du Literaturoper (opéra « littéraire ») : familier du Conte d'hiver de Shakespeare, qu'il avait mis en scène au théâtre des Amandiers de Nanterre en 1988 et à la Schaubühne de Berlin en 1991, Bondy a su en condenser le message et se concentrer sur l'intériorité de personnages soumis à la folie de Leontes, roi de Sicile, dont la jalousie pathologique a des conséquences encore plus dévastatrices que celle d'Othello en dépit d'une fin apparemment réconciliatrice. Nostalgie et mélancolie y affleurent sans cesse, scandées par les commentaires d'un personnage ajouté, qui symbolise le passage du temps. Les situations e [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, docteur ès lettres, maître de conférences à l'université de Lille-III-Charles-de-Gaulle, critique musical

Classification

Pour citer l’article

Christian MERLIN, « WINTERMÄRCHEN (P. Boesmans) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/wintermarchen/