Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

DAMPIER WILLIAM (1652-1715)

Fils d'un petit paysan anglais, entré très jeune dans la marine, William Dampier a combattu les Hollandais en 1672-1673, avant de choisir la vie d'un aventurier, négociant ici, pirate ailleurs, passant des Antilles à l'Afrique, de l'Afrique à la Virginie, membre à partir de 1683 d'une expédition dans le Pacifique qui le mène de Guam à Sumatra, en Chine et en Inde. Il vit les aventures les plus invraisemblables et les expériences les plus dangereuses et, à partir de 1697, les rapporte dans des ouvrages à grand succès tels que le Voyage autour du monde (New Voyage around the World). On y lit aussi ses fort pertinentes remarques géographiques et on y découvre ses remarquables talents d'hydrographe. En 1698, il repart avec une commission officielle, passe le cap de Bonne-Espérance, aperçoit l'Australie, explore les côtes de la Nouvelle-Guinée, relâche à Batavia, fait naufrage au large de l'île de l'Ascension, est sauvé et ramené en Angleterre en 1700. Bien qu'il ait perdu le procès qui lui a été intenté pour conduite cruelle envers son équipage, il retrouve un commandement en 1703 et est envoyé aux Antilles et dans les mers du Sud. Son expédition est un échec et, après de nouvelles aventures, il ne reviendra en Angleterre qu'en 1707. Sa dernière expédition, en 1708-1711, où il se trouve au service d'un navigateur hollandais, le mène encore dans le Pacifique. Il meurt relativement pauvre à Londres. Ses observations, son traité sur les vents (A Discourse of the Winds), ses qualités de navigateur lui ont valu une réputation durable. Son activité de pirate, son autoritarisme intolérable, sa grossièreté envers ses hommes et ses officiers l'ont desservi dans l'esprit de ses contemporains.

— Roland MARX

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • DÉCOUVERTE DE L'AUSTRALIE

    • Écrit par Pascal BURESI
    • 185 mots

    En 1605, le Hollandais Willem Jansz pénètre dans le golfe de Carpentarie, sur la côte septentrionale de l'Australie, qu'il baptise Nouvelle-Hollande. À partir de cette date, sous l'égide de la Compagnie hollandaise des Indes orientales fondée en 1602, débute l'exploration plus systématique...

  • PACIFIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

    • Écrit par Christian HUETZ DE LEMPS
    • 7 286 mots
    • 20 médias
    ...d'un côté, par leurs rivaux anglais et français les pourchassant ou commerçant avec eux de l'autre. Les flibustiers anglais John Davis (1687) et surtout William Dampier, au cours de plusieurs grands voyages (1683-1691, 1699-1701, 1706), sillonnèrent le Pacifique et en rapportèrent, le dernier surtout, des...

Voir aussi