VANDERSTEEN WILLEBROD (1913-1990)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Anvers le 15 février 1913, Willebrord Vandersteen, l'auteur de Bob et Bobette, est certainement l'un des créateurs de bande dessinée les plus difficiles à définir.

Sa ville natale a été un des centres de la typographie et du graphisme européens : Plantin y installa ses ateliers d'imprimerie au xvie siècle, l'affichiste Jozef Peeters y a créé le cercle Moderne Kunst en 1918 et a enseigné à 1'École des beaux-arts de la ville. C'est dans cette école que le jeune homme suit des cours du soir après avoir exercé la profession d'étalagiste dans la journée.

Son activité commence pendant l'occupation de la Belgique par les Allemands. Les journaux spécialisés dans la publication de bandes dessinées américaines se trouvent, du fait de l'interruption des relations avec les pays anglo-saxons, à court d'histoires et sont contraints de recruter de jeunes dessinateurs. En 1941, il publie, dans Wonderland, sa première bande : Tor de Holbewoner. Deux ans plus tard, il rejoint l'équipe du journal pour la jeunesse le plus important de Belgique, Bravo (né en 1936), où il côtoie Edgar Pierre Jacobs, Calvo... Il reprend, en l'améliorant, la bande créée pour Wonderland sous le titre Tor, garçonnet de la préhistoire, où commence à se préciser son goût pour les changements dans le temps et l'espace. Il donne une version imagée de Sindbad le Marin. En 1945, il commence la publication de Rikki en Wiske in Chocowarije dans le Nieuwe Standaard, premier état de ce qui deviendra sa meilleure production : Bob et Bobette. En 1946, il se lance dans la science fiction avec Les Commandos de Mars (Le Petit Monde), histoire sans grande originalité où les Martiens agressent la Terre.

Willy Vandersteen devient pourtant un virtuose de la bande dessinée. En 1951, il fonde les studios qui portent son nom, afin de répondre à la demande croissante de cette forme d'expression dans la presse belge. De cette activité intense sortira le meilleur et le pire. Son sens de la parodie l'amène à démarquer certaines histoires américaines à succès : Bessy, publiée dans La Libre Belgique, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  VANDERSTEEN WILLEBROD (1913-1990)  » est également traité dans :

BANDE DESSINÉE

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 17 303 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La domination belge »  : […] Jacques Martin (1921-2010), qui dans Alix (1948) se livre à une reconstitution grandiose et trouble du monde romain. Ils seront rejoints entre autres par le Flamand Willy Vandersteen (1913-1990), qui introduit un peu de loufoquerie avec sa série Bob et Bobette (apparue dès 1945 dans De Nieuwe Standaard […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bande-dessinee/#i_98278

BRUXELLES CAPITALE DE LA BANDE DESSINÉE (expositions)

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 1 014 mots

de la série burlesque Nero, a inauguré en mai son propre musée, et Willy Vandersteen (1913-1990), en qui Hergé voyait « le Bruegel de la bande dessinée », dont les travaux furent exposés à l'hôtel de ville, sur la Grand-Place, l'endroit le plus prestigieux de Bruxelles. Vandersteen est notamment l'auteur d'une série fantaisiste et truculente, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruxelles-capitale-de-la-bande-dessinee/#i_98278

Pour citer l’article

Marc THIVOLET, « VANDERSTEEN WILLEBROD - (1913-1990) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/willebrod-vandersteen/