VOIX, physiologie

La communication parlée requiert l'utilisation des organes de la respiration, dans le but d'engendrer des séquences de phénomènes sonores, transitoires, opposables, assemblés dans un tout, suivant certaines règles et dont l'objet est de véhiculer l'expression de la pensée, selon la définition d'Abraham Moles.

Dans la voix parlée, on doit distinguer deux domaines. Celui de l'émission des sons vocaliques, qui nécessite une riche contribution laryngée, d'où sont prélevées des bandes de fréquences privilégiées qui constitueront les formants de la voyelle. L'émission des sons consonantiques est celle de bruits diversement réalisés par l'articulation des organes mobiles sus-glottiques avec les parois fixes du pavillon pharyngo-buccal. Leur mode d'évolution leur confère une valeur sémantique.

Par la qualité acoustique spectrale et temporelle, la voyelle peut être considérée comme l'onde porteuse du message, dont la signification repose plus particulièrement sur la production des consonnes. La première conférerait donc un caractère esthétique au discours (intonation, mélodie), tandis que la seconde dégagerait son contenu sémantique (Abraham Moles).

En fait, la question se pose de savoir quelles sont les composantes du facteur intelligibilité : est-ce dans le mode du transitoire d'attaque des signaux, ou dans leur durée, ou dans une autre dimension ?

Structures anatomiques

Les modifications des structures aux différentes étapes évolutives de la fonction vocale aboutissent avec le larynx humain à réaliser l'organe complexe qui produit les sons de la parole : manifestation d'une amélioration progressive de cette fonction.

Sous quelles influences ces transformations se sont-elles élaborées et à quel déterminisme ont-elles obéi ? Dans la mutation des structures anatomiques qui a finalement donné lieu à la disposition des organes phonateurs de l'Homo sapiens, les facteurs déterminants relèvent avant tout de l'adaptation à un mode de vie particulier, en rapport avec les nécessités de l'environnement [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : oto-rhino-laryngologiste, professeur associé de phoniatrie à l'université de Paris-Sorbonne
  • : oto-rhino-laryngologiste, phoniatre, ancien chef de clinique à la faculté de médecine de Paris

Classification


Autres références

«  VOIX, physiologie  » est également traité dans :

CERVEAU ET LANGAGE ORAL

  • Écrit par 
  • Jean-François DÉMONET
  •  • 2 864 mots
  •  • 5 médias

instancié sous la forme de phénomènes acoustiques et vocaux. L’onde vocale présente en outre des caractéristiques suprasegmentales – ou prosodie – qui permettent des distinctions lexicales dans les langues accentuées, jouent un rôle pragmatique d’accentuation, définissent certains modes grammaticaux ou encore expriment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-langage-oral/#i_49731

DÉVELOPPEMENT DES ÉMOTIONS

  • Écrit par 
  • Sandrine GIL
  •  • 2 028 mots

Dans le chapitre « La compréhension et la reconnaissance des émotions chez autrui »  : […] La coloration émotionnelle de la voix, appelée prosodie émotionnelle, constitue aussi une forme cruciale de communication entre le bébé et l’adulte. Cela s’illustre par la préférence des bébés pour un style vocal d’interaction appelé motherese, dont les propriétés acoustiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-des-emotions/#i_49731

ORTHOPHONIE

  • Écrit par 
  • Bénédicte DURAND-LASSERVE
  •  • 767 mots

étant destiné à corriger les vices de prononciation et englobant la rééducation de la voix, du langage oral et du langage écrit. Ainsi compris, le champ de l'orthophonie implique des examens spécialisés, qui incombent à l'orthophoniste ou au psychologue et portent sur l'analyse du langage oral ou écrit, ainsi que des différents éléments liés à sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orthophonie/#i_49731

PHONÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Denis AUTESSERRE
  •  • 3 558 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Genèse des sons »  : […] la plus courante (celle de l'alphabet phonétique international) sont fondées en grande partie sur des données anatomiques et physiologiques : les organes de la parole et les conditions dans lesquelles ils produisent les sons du langage. Ces conditions de production, observées d'abord empiriquement, ont été mieux connues, depuis la fin du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phonetique/#i_49731

PHONOLOGIE ARTICULATOIRE

  • Écrit par 
  • Ioana CHITORAN, 
  • Pierre HALLÉ
  •  • 1 040 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Gestes articulatoires »  : […] Un geste est défini de façon à la fois abstraite et réaliste, par une « structure coordinative » (jeu d’articulateurs) et des « variables de conduit vocal » spécifiant les paramètres d’une séquence constriction-relâchement du conduit oral ou bien ouverture-fermeture du velum ou de la glotte. Ainsi, le geste d’occlusion bilabiale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phonologie-articulatoire/#i_49731

POLICE SCIENTIFIQUE

  • Écrit par 
  • Robert GAURENNE, 
  • Bertrand LUDES, 
  • Hélène PFITZINGER
  • , Universalis
  •  • 10 062 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Identification par la voix »  : […] La production de la parole est un processus complexe dont le son qui en résulte est rapidement évolutif (de l'ordre de la milliseconde). Il est également fonction de celui qui parle (le locuteur). Les sons sont produits par les vibrations des cordes vocales, qui déterminent l'importance et la forme du flux d'air s'échappant des poumons, et ils sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/police-scientifique/#i_49731

VOIX, esthétique

  • Écrit par 
  • Jacques PORTE, 
  • TRAN VAN KHÊ
  •  • 5 156 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les relations privilégiées »  : […] respiratoire. Peu à peu ces organes se seraient adaptés à la phonation. Si l'on se place dans la ligne de l'évolution de l'espèce, les théories de ceux qui comparaient, au début du xxe siècle, l'appareil vocal à un instrument à anche paraissent singulièrement rétrogrades. La pratique du « soufflet de forge » fausse les données du chant : les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/voix-esthetique/#i_49731

Voir aussi

ACOUSTIQUE PHYSIOLOGIQUE    BIPÉDIE    CONSONNE    CORDES VOCALES    DYSPHONIE    GLOTTE    LARYNGOSCOPIE    LARYNX    NODULE LARYNGÉ    PALAIS anatomie    PAROLE    POLYPE médecine    POUMON    RÉSONATEUR physique    VOYELLE

Pour citer l’article

Bernard VALLANCIEN, Jean ABITBOL, « VOIX, physiologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/voix-physiologie/