KUTS VLADIMIR (1927-1975)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Athlète soviétique spécialiste des courses de fond, Vladimir Kuts remporta le 5 000 mètres et le 10 000 mètres aux jeux Olympiques de Melbourne en 1956. Il détint également le record du monde de ces deux épreuves.

Vladimir Kuts est né le 7 février 1927 à Aleksino, en Ukraine, dans un kolkhoze. Il se destine à une carrière militaire, intègre l'armée au sein de la flotte de Leningrad, navigue sur la mer Noire, pratique plusieurs sports (boxe, haltérophilie, natation...) et découvre la course à pied presque par hasard, en participant à une compétition pour militaires. Remarqué par les techniciens à cette occasion, il se prépare dès lors avec Grigory Nikiforov, un entraîneur adepte de méthodes rudes : longues séances de fond ponctuées de sprints soudains lors desquelles Kuts porte parfois plusieurs pull-overs pour durcir l'exercice, gymnastique...

Vladimir Kuts se révèle à l'occasion des Championnats d'Europe de Berne, en 1954 : ce Soviétique trapu (1,72 m, 70 kg), totalement inconnu, remporte le 5 000 mètres, devant l'élégant Britannique Chris Chataway et le célèbre Tchécoslovaque Emil Zatopek, qui vivait là son chant du cygne ; en 13 min 56,6 s, il précède ses rivaux de plus de 10 secondes et ravit à Zatopek le record du monde qu'il venait d'établir (13 min 57,2 s). En 1955, ce record du monde du 5 000 mètres est battu à trois reprises (deux fois par le Hongrois Sándor Iharos, une fois par Kuts), Iharos ayant le dernier mot dans ce duel à distance (13 min 40,6 s le 23 septembre 1955). Puis, quelques mois avant les Jeux de Melbourne, le 19 juin 1956, le Britannique Gordon Pirie réalise une performance qui marque les esprits : 13 min 36,8 s. Avec des concurrents de ce calibre, le 5 000 mètres semble devoir être l'un des sommets athlétiques de ces Jeux de Melbourne.

Mais, quand débutent les Jeux, la donne a changé : l'Armée rouge a pénétré dans Budapest pour réprimer dans le sang la révolte h [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  KUTS VLADIMIR (1927-1975)  » est également traité dans :

MELBOURNE (JEUX OLYMPIQUES DE) [1956] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 4 081 mots

Dans le chapitre « 23 novembre »  : […] Le 10 000 mètres est l'occasion d'un duel entre deux concurrents à la stratégie bien différente : le Britannique Gordon Pirie, recordman du monde du 5 000 mètres (13 min 36,8 s), a pour habitude de se caler dans la foulée de ses rivaux pour les déborder dans le dernier tour grâce à son exceptionnel finish ; le puissant Soviétique Vladimir Kuts , re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/1956-13es-jeux-olympiques-d-ete/#i_89738

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « KUTS VLADIMIR - (1927-1975) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-kuts/