JABOTINSKY VLADIMIR (1880-1940)

Idéologue et dirigeant sioniste de droite, fondateur du sionisme révisionniste, Vladimir Zeev Jabotinsky est né en 1880 à Odessa, dans l'empire russe (auj. en Ukraine) et mort le 3 août 1940 au camp du Betar, près de Hunter (État de New York). Il débute sa carrière en 1898, en qualité de correspondant étranger, mais le succès de ses articles le rappelle à Odessa en 1901, où il devient éditorialiste. En 1903, Jabotinsky commence à formuler ses conceptions sionistes en faveur de la restauration et de la création d'un État national juif en Palestine, dans ses écrits et ses discours, où il excelle par ses talents oratoires. Au cours de la décennie suivante, il continue à exercer le journalisme en sillonnant l'Europe et ses conceptions sionistes se cristallisent autour d'une ligne de force intransigeante, d'inspiration politique plutôt que culturelle.

Durant la Première Guerre mondiale, Jabotinsky acquiert la conviction que l'empire ottoman – dont la Palestine est alors une province – vit ses dernières heures et que sa chute laissera aux Juifs le champ libre pour coloniser la Palestine, à condition qu'ils aient auparavant coopéré avec les Alliés. Non sans difficulté, il convainc ainsi le gouvernement britannique de former des unités de soldats juifs pour combattre.

En 1920, Jabotinsky organise et dirige un mouvement juif d'autodéfense (la Haganah) qui vise les Arabes de Palestine. Les Britanniques, qui exercent alors un protectorat sur la région, le condamnent à quinze années de travaux forcés, mais leur décision déclenche un tel tollé qu'ils lui accordent bientôt un sursis. Dans les années 1920, Jabotinsky est le compagnon de route de nombreuses organisations sionistes internationales, dont l'Union mondiale des sionistes révisionnistes, créée en 1925.

Prenant la parole devant la Commission royale sur la Palestine du gouvernement britannique, Jabotinsky rend compte dans un discours enflammé de ses conceptions sionistes. La souffrance juive, dit-il, n'a pas seulement sa source dans l'antisémitisme, mais bien dans la Diaspora : les Juifs sont un peuple apatride. Reléguant au second plan le sionisme culturel, il plaide pour la création d'un État juif palestinien sur les deux rives du Jourdain, peuplé par un flux d'immigration massif devant rendre les Juifs majoritaires, ainsi que pour la formation de troupes juives, en garnison permanente, remplissant une mission d'autodéfense. En 1940, en voyage aux États-Unis où il rend visite au camp du Betar, le mouvement de jeunesse du Parti révisionniste sioniste, Jabotinsky meurt d'une crise cardiaque. Ses continuateurs, qui ont déjà fondé l'organisation terroriste Irgoun, opérant en Palestine dans les années 1940, seront également les artisans du parti Hérout.

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Classification


Autres références

«  JABOTINSKY VLADIMIR (1880-1940)  » est également traité dans :

BEGIN MENAHEM (1913-1992)

  • Écrit par 
  • Claude KLEIN
  •  • 1 007 mots
  •  • 3 médias

Sixième Premier ministre de l'État d'Israël, Menahem Begin est né à Brest-Litovsk le 16 août 1913. La ville que les juifs appelaient Brisk, aujourd'hui biélorusse, était alors polonaise. Durant toute sa vie, Begin est marqué par l'atmosphère pesante, voire sombre, dans laquelle vivent les juifs de Pologne au cours des années […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/menahem-begin/#i_3880

EXTRÊME DROITE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves CAMUS
  •  • 9 736 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Fascismes étrangers : des spécificités nationales fortes »  : […] peut-on voir, avec Mohler, des équivalents étrangers de la Révolution conservatrice chez les Russes Dostoïevsky et Aksakov, chez l'Espagnol Unamuno, chez les Italiens Vilfredo Pareto et Julius Evola, chez les Anglais D. H. Lawrence et Chesterton et même chez le théoricien du sionisme révisionniste, Vladimir Zeev Jabotinski […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extreme-droite/#i_3880

SIONISME

  • Écrit par 
  • Alain DIECKHOFF
  •  • 9 989 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le triomphe du « sionisme étatique » »  : […] fortement idéologisés, le révisionnisme et le sionisme socialiste. Le premier apparaît en 1925 sous l'impulsion de Vladimir Jabotinsky (1880-1940) qui reproche à « l'establishment sioniste » son immobilisme et sa complaisance à l'égard des Britanniques et aspire à la définition d'un sionisme nouveau, plus offensif et déterminé. Deux idées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sionisme/#i_3880

Pour citer l’article

« JABOTINSKY VLADIMIR - (1880-1940) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-jabotinsky/