VITAMINES (repères chronologiques)

1897 C. Eijkman prouve que le béri-béri est un syndrome carentiel.

1909 F. G. Hopkins et W. Stepp découvrent la vitamine A (rétinol).

1910 C. Funk isole le facteur antibéribérique et l’appelle vitamine en raison de la présence d’un radical aminé dans cette molécule organique.

1922 E. V. McCollum découvre un facteur antirachitique, la vitamine D.

1922 H. Evans et K. Bishop trouvent la vitamine E (tocophérol) qui protège contre les radicaux libres et prévient le vieillissement cellulaire.

1926 G. Minot et W. Murphy : traitement de la maladie de Biermer (anémie pernicieuse) par la vitamine B12.

1930 A. Szent-Gyorgyi isole la vitamine C (acide ascorbique) antiscorbutique.

1934 Williams montre que la vitamine B est la thiamine.

1935 D. Warburg et W. Christian : vitamine PP (acide nicotinique) antipellagreuse.

1935 Dam : vitamine K antihémorragique.

1938 P. Karrer, synthèse de la vitamine E.

1946 O. Isler, synthèse de la vitamine A.

1947 F. A. Lipmann : la vitamine B5 (acide panthoténique) est un composant du coenzyme A.

— Marc PASCAUD

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Marc PASCAUD : docteur ès sciences, professeur honoraire à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie

Classification

Pour citer cet article

Marc PASCAUD, « VITAMINES - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL :

Voir aussi