SINGH VISHWANATH PRATAP (1931-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique indien, V. P. Singh fut le chef du gouvernement indien en 1989-1990.

Né le 25 juin 1931 à Allahabad, dans l'actuel Uttar Pradesh, Vishwanath Pratap Singh étudie dans sa ville natale puis à l'université de Poona (Pune). En 1969, il se fait élire à l'Assemblée législative de l'Uttar Pradesh en tant que membre du parti du Congrès. Deux ans plus tard, il remporte un siège à la Chambre basse du Parlement fédéral, la Lok Sabha. Nommé adjoint du ministre du Commerce par le Premier ministre Indira Gandhi en 1974, il est placé à la tête de ce ministère en 1976-1977. Lorsqu'Indira Gandhi revient au pouvoir en 1980, il devient gouverneur de l'Uttar Pradesh pour deux ans, avant de reprendre le portefeuille du Commerce en 1983.

À la mort d'Indira Gandhi en 1984, son fils et successeur à la tête du gouvernement, Rajiv Gandhi, nomme V. P. Singh ministre des Finances. Les efforts que déploient ce dernier en faveur de la déréglementation du commerce et contre la fraude fiscale lui valent de nombreux éloges. Transféré à la tête du ministère de la Défense en janvier 1987, Singh quitte le cabinet Gandhi quelques mois plus tard, après avoir mené une enquête sur une affaire de corruption lors d'un achat d'armement, qui a été étouffée.

Peu de temps après, V. P. Singh abandonne tout poste au sein du gouvernement et quitte le parti du Congrès (I) d'Indira Gandhi. Il forme rapidement avec divers partis d'opposition centristes une alliance appelée National Front, qui se présente aux élections générales de novembre 1989. Après ce scrutin, V. P. Singh, qui dirige le National Front, peut enfin former un gouvernement de coalition s'appuyant sur deux autres grands partis d'opposition ; il est investi le 2 décembre 1989. À l'issue des élections législatives de mars 1990, la coalition au pouvoir menée par V. P. Singh contrôle les deux Chambres du Parlement indien. Elle est cependant déchirée par des dissensions sur les questions religieuses et le statut des castes. Battu lors d'un vote de confiance au Parlement, V. P. Singh démissionne le 7 novembre 1990. Il sera par la suite l'un des piliers de la large coalition du Front uni qui dirigera le pays en 1996-1997. V. P. Singh s'éteint le 27 novembre 2008 à New Delhi.

—  Universalis

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Autres références

«  SINGH VISHWANATH PRATAP (1931-2008)  » est également traité dans :

GANDHI RAJIV (1944-1991)

  • Écrit par 
  • Christiane HURTIG
  •  • 1 130 mots
  •  • 1 média

En soufflant prématurément la vie de Rajiv Gandhi le 21 mai 1991, la « bombe humaine » disposée par les Tigres tamouls (de Sri Lanka) à Sriperumbudur, sur le parcours de sa campagne électorale dans le Sud, marqua à nouveau du signe de la tragédie une carrière étalée sur moins de dix ans. Le dernier héritier adulte du charisme de la famille Nehru marchait vers la victoire quand, en s'inclinant deva […] Lire la suite

INDE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Christophe JAFFRELOT, 
  • Jacques POUCHEPADASS
  • , Universalis
  •  • 22 901 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « L'unité nationale à l'épreuve des Gandhi »  : […] Les élections de janvier 1980 consacrent le retour au pouvoir d'Indira Gandhi à la tête d'un nouveau parti qu'elle a créé en 1978, le Congrès (I) – I pour Indira –, qui remporte 353 sièges avec 42,7 p. 100 des voix ; le Janata Party ne conserve que 31 sièges avec 19 p. 100 des voix, tandis que le Janata Party (S) de Charan Singh gagne 41 sièges (avec 9,4 p. 100 des voix). Le Janata Party connaît a […] Lire la suite

SHEKHAR CHANDRA (1927-2007)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 341 mots

Homme politique et législateur indien, Chandra Shekhar fut Premier ministre de l'Inde de novembre 1990 à juin 1991. Né le 1 er  juillet 1927 à Ibrahimpatti, Chandra Shekhar est un membre influent du Parti socialiste avant de rejoindre, en 1964, le Parti du Congrès au pouvoir. Il siège de 1962 à 1967 à la Chambre haute du Parlement indien, la Rajya Sabha, avant d'être élu à la Chambre basse, la Lok […] Lire la suite

Les derniers événements

7-28 mai 1996 Inde. Difficile constitution d'un gouvernement après la défaite du Parti du Congrès aux élections législatives

Avec 111 élus, le Front uni, coalition de quatorze formations de gauche dirigée par l'ancien Premier ministre Vishwanath Pratap Singh (Janata Dal), s'impose comme troisième force. Les sièges restants se répartissent entre les partis régionalistes. Phoolan-Devi, l'« ex-reine des bandits », remporte un siège dans l'Uttar Pradesh. Le 10, Narasimha Rao, Premier ministre depuis juin 1991, présente sa démission. […] Lire la suite

6-15 décembre 1992 Inde. Émeutes intercommunautaires et crise politique après la destruction de la mosquée d'Ayodhya

, hindouiste) au Premier ministre Vishwanath Pratap Singh et la chute de ce dernier. Devenu en 1991 la principale force d'opposition, le B.J.P. avait fait de la destruction de la mosquée de Babur sa principale revendication et avait appelé ses partisans à manifester à Ayodhya. Le Premier ministre fédéral Narasimha Rao démet aussitôt le Premier ministre (B. […] Lire la suite

5-16 novembre 1990 Inde. Changement de Premier ministre

Le 5, une scission se produit au sein du parti de Vishwanath Pratap Singh, Premier ministre depuis moins d'un an qui a déjà perdu en octobre le soutien des hindouistes après des affrontements religieux à Ayodhya. Près de la moitié des députés du Janata Dal font sécession, avec Chandra Shekhar à leur tête. Le 7, Vishwanath Pratap Singh est battu, par 346 voix contre 142, lors d'un vote de confiance à l'Assemblée nationale. […] Lire la suite

19-30 janvier 1990 Inde. Le Cachemire sous la tutelle du pouvoir central

Le 19, Vishwanath Pratap Singh, nouveau Premier ministre indien, retire tout pouvoir aux autorités politiques locales et place le Cachemire sous le contrôle de l'administration centrale afin de faire face à l'agitation des indépendantistes musulmans. Le Cachemire est divisé depuis l'éclatement de l'empire des Indes en 1947 : passé en 1949 sous administration pakistanaise au nord et indienne au sud, il reste pour ces deux pays un objet permanent de conflit que trois guerres n'ont pu régler, la majorité des Cachemiris souhaitant soit l'indépendance, soit le rattachement au Pakistan, pays de religion musulmane comme 95 p. […] Lire la suite

22-26 novembre 1989 Inde. Défaite de Rajiv Gandhi aux élections législatives

C'est pourquoi, après l'effacement de Rajiv Gandhi, Vishwanath Pratap Singh est chargé, le 1er décembre, de former le nouveau gouvernement dont il rendra publique, le 6 décembre, la composition.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

« SINGH VISHWANATH PRATAP - (1931-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/vishwanath-pratap-singh/