VIES MINUSCULES, Pierre MichonFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Du Bartleby de Melville au Champion de jeûne de Kafka, sans oublier le Sous-Sol de Dostoïevski et le Jakob von Guten de Robert Walser, la littérature moderne a fait une large place à une forme paradoxale de l'héroïsme : au destin qu'on se crée à force d'actions exemplaires, elle a substitué l'échec volontaire, le retrait pratiqué comme une ascèse. Celle-ci se traduit alors aussi bien par un progressif effacement (chez Melville ou Walser) que par une importance démesurée accordée à un trait du personnage (la maigreur du champion de jeûne, la haine qui dévore physiquement le narrateur du Sous-Sol). À travers la description de ces cas limites qui sont autant d'allégories possibles de la condition nouvelle de l'écrivain, c'est d'abord l'étrangeté du rapport liant monde et langage qui aura été soulignée. Vies minuscules (1984) de Pierre Michon (né en 1945) se rattache à cette lignée.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  VIES MINUSCULES, Pierre Michon  » est également traité dans :

MICHON PIERRE (1945- )

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 1 705 mots

Dans le chapitre « Le mythe personnel »  : […] Né en 1945 dans un hameau de la Creuse (les « Cards », à côté de Chatelus-le-Marcheix), fils d'une institutrice suppléante, Pierre Michon est privé d'un père dès l'âge de deux ans. Il a laissé localement le souvenir d'un garçon gentil et appliqué, interne au lycée Pierre-Bourdan à Guéret pendant sept ans. Il engage ensuite des études de lettres à la faculté de Clermont-Ferrand, tout en s'essayant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-michon/#i_25647

Pour citer l’article

Gilles QUINSAT, « VIES MINUSCULES, Pierre Michon - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vies-minuscules/