VESOUL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chef-lieu de la Haute-Saône, la ville de Vesoul (16 600 habitants en 2013) est installée à proximité d'un plateau calcaire boisé et karstifié, dominant au nord une dépression marneuse constituée de collines. Le rebord de ce dispositif de cuestas est accidenté de petites reculées qui échancrent le plateau, et de buttes témoins situées un peu en avant du front de côte. C'est précisément sur l'une de ces buttes témoins, la Motte, que s'est installé le peuplement primitif. Par la suite, la ville s'est développée en contrebas, vers le sud et l'est, au bord d'un petit cours d'eau, le Durgeon, qui se jette dans la Saône à une dizaine de kilomètres plus à l'ouest.

Bourgogne-Franche-Comté : carte administrative

Bourgogne-Franche-Comté : carte administrative

carte

Carte administrative de la région Bourgogne-Franche-Comté. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Si des traces d'habitat sont attestées dès le Néolithique, il faut attendre la fin du ixe siècle pour qu'un château soit construit sur le sommet de la Motte. Un bourg se développe à l'abri du château et devient peu à peu un important marché de produits agricoles et artisanaux. Au xiiie siècle, Vesoul apparaît comme un centre commercial et bancaire de renom, animé par la présence d'une communauté juive de changeurs, en lien avec d'autres places bancaires européennes.

Au xive siècle, Vesoul devient la capitale du baillage d'Amont, acquérant ainsi une fonction administrative qui devait se confirmer par la suite. Les xive et xve siècles sont marqués par de graves difficultés : la peste noire, les destructions perpétrées par les Grandes Compagnies, le siège de Charles le Téméraire, les attaques fomentées par Louis XI. Des reconstructions eurent lieu au xvie pendant la période espagnole, mais des troupes au service d'Henri IV détruisirent la ville et le château en 1595. Le début du xviie fut un moment de ferveur religieuse particulièrement intense et vit l'édification de quatre couvents importants.

Mais c'est surtout au xviiie, dans le contexte de la « paix française », que la ville allait de nouveau s'illustrer, par ses foires et ses marchés, par son enrichissement architectural et par l'installation d'un régiment de cavalerie. À la Révolution, Vesoul, déjà siège [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Serge ORMAUX, « VESOUL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vesoul/