VERTIGO, film de Alfred Hitchcock

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De tous les cinéastes qui ont fait le cinéma classique hollywoodien, c'est Alfred Hitchcock (1899-1980) qui a eu l'ambition la plus complète, puisqu'il voulait captiver le spectateur autant par la forme du film que par le récit. Très tôt, il a travaillé des modes du récit, au premier chef le suspense, auquel son nom reste attaché, mais dès ses premiers films muets, il apprit aussi à obtenir une expressivité maximale par des moyens purement visuels, et n'oublia jamais cette expérience précoce. Vertigo (Sueurs froides) appartient à une véritable vague de chefs-d'œuvre, qu'il réalise alors que, autour de la soixantaine, il est devenu suffisamment célèbre et respecté par l'industrie hollywoodienne pour pouvoir imposer jusqu'au bout sa conception, et produire lui-même ses films.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle, directeur d'études, École des hautes études en sciences sociales

Classification


Autres références

«  VERTIGO, Alfred Hitchcock  » est également traité dans :

VERTIGO (A. Hitchcock), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 206 mots

Avec Vertigo (Sueurs froides, 1958), Alfred Hitchcock pousse à son comble sa conception du suspense. La profondeur psychologique de l'intrigue, inspirée d'un roman de Boileau et Narcejac, le confirme définitivement comme un immense cinéaste à la fois populaire et expérimental. Le suspense n'a plus seulement po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vertigo-en-bref/#i_37116

HERRMANN BERNARD (1911-1975)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 3 003 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une collaboration exemplaire »  : […] En 1955, Bernard Herrmann commence à travailler avec Alfred Hitchcock, pour The Trouble with Harry ( Mais qui a tué Harry ? ). C'est pour ce film que le compositeur esquisse son célèbre accord – une septième majeure/mineure –, que l'on peut désigner comme l'accord hitchcockien par excellence puisqu'il va apparaître dans presque tous les films de ce réalisateur. Dans Psycho ( Psychose , 1960), l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-herrmann/#i_37116

Pour citer l’article

Jacques AUMONT, « VERTIGO, film de Alfred Hitchcock », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vertigo/