MILLEFIORI VERRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Terme d'origine italienne désignant un type particulier de verre décoré dans la masse. Le décor millefiori est obtenu par la fusion de baguettes de verre multicolores, juxtaposées dans un ordre choisi en un faisceau dont les sections répéteront le même motif régulier (rosace, fleurette, étoile, etc.). Ce premier faisceau, lui-même étiré en baguette, peut à son tour entrer dans de nouvelles combinaisons plus compliquées et ainsi de suite pour arriver à former une sorte de mosaïque ornée. Le verre millefiori se travaille à chaud comme la paraison ordinaire, par soufflage ou par moulage. Les sections de baguettes sont parfois englobées dans une masse de verre incolore. Ce procédé, qui permet d'inépuisables effets décoratifs, était déjà connu des verriers gallo-romains ; il fut porté à sa perfection, aux xve et xvie siècles, par les Vénitiens dans leurs célèbres verreries de Murano dont les œuvres seront partout imitées, principalement en France, en Espagne et aux Pays-Bas.

Souffleur de verre à Murano, Italie

Souffleur de verre à Murano, Italie

photographie

Souffleur de verre dans un atelier de l'île de Murano, centre de verrerie d'art de Venise depuis le XIe siècle. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Le verre millefiori, remis en honneur par Georges Bontemps (1799-1884), directeur de la verrerie de Choisy-le-Roi, a connu une grande vogue au milieu du xixe siècle.

—  Jeanne GIACOMOTTI

Écrit par :

Classification


Autres références

«  MILLEFIORI VERRE  » est également traité dans :

ÉMAUX

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine GAUTHIER
  •  • 4 388 mots

Dans le chapitre « L'Antiquité celtique et romaine »  : […] Pendant l'âge du fer tardif, lors de la culture de La Tène III et IV, les émaux sur bronze champlevés connurent un développement important. Les artisans celtes étaient établis soit sur le continent, de la Moravie à la Gaule où les restes d'un atelier, détruit par César, ont été découverts lors de fouilles au mont Beuvray, l'ancienne Bibracte, soit dans les îles Britanniques, d'où leur renom parvin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emaux/#i_11641

Pour citer l’article

Jeanne GIACOMOTTI, « MILLEFIORI VERRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/verre-millefiori/