CHALAMOV VARLAM (1907-1982)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'homme-déchet

L'ensemble des Récits de la Kolyma recrée, certes, une « comédie humaine ». Nous retrouvons chez Chalamov la topographie, les ustensiles, la hiérarchie de cet univers de la « concentration » qui est étrangement le même chez Hitler et chez Staline. L'anthropologie « zékienne » de Soljénitsyne est ici reconstituable, vérifiable : règne des truands, mouchardages, brutalités, « crevards », « planqués », vie « culturelle », médecins-bourreaux, « normeurs », etc. Un univers subhumain et hiérarchisé, avec son rendement de morts journalières.

Primo Levi, Robert Antelme, Geneviève de Gaulle, Evguenia Guinzbourg et beaucoup d'autres témoins nous ont décrit cette géographie de l'espace humain où se fabrique la déchéance. Mais Chalamov va plus loin. Il nous dit l'homme-rouage, l'homme-déchet, pour qui le délai d'une journée a une perspective eschatologique et la découverte d'une pelure de patate gelée est un trésor qui tétanise tout l'être. Ses récits recomposent un enfer, un peuple d'êtres et de destins qui balafrent la mémoire, et surtout posent indirectement la question essentielle : que reste-t-il de l'homme ? En particulier l'émouvant récit « Cherry Brandy » qui décrit « la mort du poète », Ossip Mandelstam en l'occurrence, mort de faim dans un camp de transit de Sibérie orientale, où Chalamov passa lui-même un an plus tard, en transit vers les camps de la Kolyma.

C'est dans le Samizdat que coururent longtemps ces récits. Aucun, bien évidemment, ne parut en Union soviétique. Ils parvinrent à l'étranger en ordre dispersé, furent publiés par deux ou par trois (Les Lettres nouvelles furent les premières à en publier en France). Il fallut attendre 1978 pour qu'une édition complète parût enfin en russe, à Londres, préfacée par l'historien Michel Heller, et 1982 pour qu'une première traduction française fût achevée, aux éditions Maspero. En 2003, enfin, parut une édition rassemblant l'e [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : professeur honoraire à l'université de Genève, recteur de l'université internationale Lomonosov à Genève, président des Rencontres internationales de Genève

Classification


Autres références

«  CHALAMOV VARLAM (1907-1982)  » est également traité dans :

RÉCITS DE LA KOLYMA, Varlam Chalamov - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Georges NIVAT
  •  • 911 mots

L'édition nouvelle en français des Récits de la Kolyma de Varlam Chalamov (trad. du russe par C. Fournier, S. Benech, L. Jurgenson, Verdier, 2003) est un événement dans la mesure où le texte complet de ce chef-d'œuvre de la littérature de l'inhumain est enfin disponible, et présenté avec rigueur. Les deux périodes de camp de ce fi […] Lire la suite

Pour citer l’article

Georges NIVAT, « CHALAMOV VARLAM - (1907-1982) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/varlam-chalamov/