GUINZBOURG EVGUENIA (1916-1977)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'écrivain soviétique Eugénie (Evguenia) Guinzbourg est née dans une famille paysanne de Riazan. Professeur d'histoire à l'institut pédagogique de Kazan, elle devint l'épouse du premier secrétaire du Parti communiste de la ville. Arrêtée en 1937, elle fut libérée en 1956 puis réhabilitée. Elle est l'auteur d'un des premiers et des plus émouvants témoignages sur les camps de concentration soviétiques et sur l'incroyable odyssée de millions d'hommes et de femmes. Le livre de Guinzbourg, intitulé en russe « Un itinéraire abrupt » (paru en français sous le titre Le Vertige) fut écrit sous Khrouchtchev et il est clair qu'il était destiné à la publication en U.R.S.S. Du moins, l'auteur, une communiste dont trois décennies de martyre n'ont pas brisé totalement la foi, par les références assez nombreuses au XXe congrès (1956), semble ménager à son témoignage un passage à travers le court répit des années 1961-1962 où furent publiés Une journée d'Ivan Denissovitch de Soljénitsyne et quelques autres témoignages sur la vie des camps. Néanmoins, le créneau se referma très vite et Eugénie Guinzbourg se résolut à confier la publication de son livre à l'éditeur italien Mondadori. L'ouvrage parut donc en Italie en 1967. La deuxième partie du livre, écrite plus librement encore, a été publiée en 1977.

De tous les témoignages sur l'enfer du Goulag, celui d'Eugénie Guinzbourg est un des plus écrasants. Par sa sobriété, l'organisation presque classique de la narration, l'auteur parvient à un dépouillement littéraire en correspondance parfaite avec le dénuement total de l'homme « goulagien ». Successivement dépouillée de son confort, de ses certitudes, la narratrice connaît les affres de l'attente d'un châtiment immérité, les interrogatoires « enchaînés » de sept jours et sept nuits d'affilée, les cachots où l'on ne peut se tenir que debout, l'isolement total où la langue humaine disparaît et où seule la mémoire peut sauver, enfin l'enfer absolu, quasi métaphysique de Magadan. Les passages les [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur honoraire à l'université de Genève, recteur de l'université internationale Lomonosov à Genève, président des Rencontres internationales de Genève

Classification

Pour citer l’article

Georges NIVAT, « GUINZBOURG EVGUENIA - (1916-1977) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/evguenia-guinzbourg/