VALENCE, France

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chef-lieu du département de la Drôme, Valence est la commune-centre (63 250 hab. en 2013) d'une agglomération qui s'étend des deux côtés du cours moyen du Rhône. La ville s'étage, en rive gauche, sur plusieurs terrasses complétées par une basse ville portuaire au bord du Rhône, que le passage de l'autoroute A7 a fait disparaître. La colonie romaine de Valentia, aussi riche et puissante qu'Arles, s'est installée sur la première terrasse. Après les destructions liées aux invasions, la ville médiévale reprend le même site. Il faut attendre la fin du xixe siècle et la première moitié du xxe siècle pour voir la ville occuper entièrement cette terrasse. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, Valence a commencé à s'étendre sur la terrasse supérieure, entre la route de Romans à l'est et celle de Marseille au sud. La construction de l'emprise du grand polygone de tir qui témoignait de l'importance militaire de la ville a permis d'absorber l'exode rural, ainsi que celle des grandes cités de Valence-le-Haut. Plus loin, les établissements industriels et les centres commerciaux, de même que la gare T.G.V. de Valence sur la ligne Paris - Sud-Est, y disposent de vastes surfaces planes. Valence a profité dans l'histoire des facilités de circulation sur ces terrasses ainsi que d'une position avantageuse : à mi-parcours du couloir rhodanien, elle étend son influence sur la retombée vivaraise du Massif central dépourvue de grands centres urbains et, par les vallées de l'Isère et de la Drôme, sur le bas Dauphiné, le Vercors et le Diois.

Auvergne-Rhône-Alpes : carte administrative

Carte : Auvergne-Rhône-Alpes : carte administrative

Carte

Carte administrative de la région Auvergne-Rhône-Alpes. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

L'essor démographique date de l'arrivée du chemin de fer qui fait passer la population de Valence de 13 900 habitants en 1846 à 23 200 en 1876. Grâce à la route, cette croissance ne s'interrompt pas entre les deux guerres mondiales (36 500 hab. en 1936) et s'accélère ensuite (65 000 hab. en 1990). Avec Bourg-lès-Valence, Portes-lès-Valence, Guilherand-Granges et Saint-Péray en Ardèche [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : agrégé de géographie, professeur de géographie, aménagement de l'espace et urbanisme à l'université Lyon-II

Classification

Les derniers événements

France – Espagne. Conflit de la pêche et tension franco-espagnole. 7-10 mars 1984

, Felipe Gonzalez. Malgré trois heures d'entretien, les points de vue respectifs demeurent inchangés. Cependant des groupes de pêcheurs espagnols mécontents parcourent les routes des provinces basques, en y interceptant et brûlant en représailles des camions européens. Des actes de vandalisme sont également commis contre le consulat de France à Valence. […] Lire la suite

France. Congrès du Parti socialiste à Valence. 23-28 octobre 1981

Du 23 au 25, se réunit à Valence le premier congrès du Parti socialiste depuis la victoire du 10 mai. Plusieurs délégués dénoncent les résistances au changement, et réclament une radicalisation du pouvoir. Paul Quilès, secrétaire national du P.S., dans une intervention remarquée déclare qu'il ne […] Lire la suite

Pour citer l’article

Franck SCHERRER, « VALENCE, France », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/valence-france/