UNITARISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les communautés anglaises et américaines

En Grande-Bretagne, c'est à la fin d'une longue histoire au sein des Églises établies et dissidentes que les groupes unitariens parviennent à l'autonomie.

Font figure de précurseurs J. Acontius (1492-env. 1566), des groupes anabaptistes tôt réprimés, des sociniens et des remontrants hollandais, le groupe des « latitudinaires » d'Oxford, au nombre desquels W. Chilling-worth (1602-1644). Mais c'est le bibliste John Biddle (1615-1662), lequel tira bénéfice du régime de Cromwell, qui donna, dans son Catéchisme double, sa première expression théologique à l'unitarisme anglais. Alors que des groupes libéraux se multipliaient parmi les dissidents, il fallut attendre 1778 pour voir s'ouvrir la première église unitarienne à Londres : Theophilus Lindsey (1723-1808) s'y établit. Joseph Priestley (1733-1804) donna au mouvement une impulsion déterminante. Thomas Belsham (1750-1829) fonda en 1791 la première société unitarienne : Unitarian Society for Promoting Christian Knowledge and the Practice of Virtue by the Distribution of Books. En 1813, les droits civils furent garantis aux unitariens ; en 1844 étaient confirmés les droits de propriété d'édifices cultuels, alors qu'en 1825 avait été fondée la British and Foreign Unitarian Association. À la fin du xixe siècle, sous l'influence de James Martineau (1805-1900), qui était en contact avec l'école de Tübingen, l'unitarisme anglais, ou tout au moins l'une de ses fractions, adopta une allure plus rationaliste et moins confessionnelle.

En Amérique du Nord, le mouvement unitarien surgit, pour s'en dégager, au sein des Églises congrégationalistes de Nouvelle-Angleterre, au début du xviiie siècle, alors que ces communautés calvinistes étaient atteintes par le « Réveil » que prêchaient J. Edwards et G. Whitefield. William E. Channing (1780-1842) donna au mouvement libéral un contenu théologique précis : les affirmations calviniennes essentielles furent abandonnées, la conscience et la raison étant présentées comme les vecteurs d'une communication [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur à la faculté protestante de théologie de Strasbourg

Classification

Autres références

«  UNITARISME  » est également traité dans :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Marc CHÉNETIER, 
  • Rachel ERTEL, 
  • Yves-Charles GRANDJEAT, 
  • Jean-Pierre MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉTILLON, 
  • Bernard POLI, 
  • Claudine RAYNAUD, 
  • Jacques ROUBAUD
  •  • 40 198 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Le rationalisme unitarien »  : […] Le dogme trinitarien (conciles de Nicée, 325, et de Chalcédoine, 451) entendait réduire les multiples hérésies (sabellianisme, adoptianisme, arianisme, etc.) qui affirmaient à des titres divers la nature humaine du Christ, agent privilégié d'un Dieu indivisible et Personne une. L' unitarisme moderne invoque les doctrines de Michel Servet et surtout des Socinus ( xvi e s.), pour qui l'Écriture ne […] Lire la suite

PRIESTLEY JOSEPH (1733-1804)

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 908 mots

Chimiste anglais, théologien, chef principal (avec Theophilus Lindsey), du mouvement des unitariens ou antitrinitaires, pédagogue et théoricien politique, né à Birstall Fieldhead (près de Leeds) et mort à Northumberland en Pennsylvanie Joseph Priestley était le fils d'un tailleur calviniste qui, d'esprit ouvert, le laissa se préparer au pastorat chez les dissidents. Priestley apprit alors l'hébreu […] Lire la suite

SOCINIENS

  • Écrit par 
  • Charles BALADIER
  •  • 419 mots

Le groupe religieux des sociniens, qui s'était constitué en Pologne vers le milieu du xvi e siècle et qui allait trouver en 1579 son théologien en la personne du Siennois Fausto Sozzini (Faustus Socinus, 1539-1604), est souvent présenté comme l'origine et la composante essentielle du mouvement unitarien ou antitrinitaire. En fait, il ne constitue qu'un des moments — très important, il est vrai — […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Bernard ROUSSEL, « UNITARISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/unitarisme/