TROU DANS LA COUCHE D'OZONE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'ozone (O3) situé dans la stratosphère joue un rôle protecteur en absorbant les rayons ultraviolets. Une diminution de sa teneur a pour conséquence d'augmenter le bombardement de la surface terrestre par les U.V., ce qui a des effets néfastes sur tous les êtres vivants.

Couche d'ozone

Couche d'ozone

vidéo

Rôle protecteur de la couche d'ozone. Les menaces qui pèsent sur elle.L'ozone est une molécule gazeuse composée de trois atomes d'oxygène. Il se concentre naturellement dans la stratosphère pour y former une véritable couche.Lorsque les rayons ultraviolets touchent l'atmosphère, ils... 

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Afficher

En 1974, Mario Molina et Franck Sherwood Rowland démontrent que les chlorofluorocarbures (CFC) produits par les activités humaines depuis les années 1920 (gaz réfrigérants et gaz propulseurs dans les aérosols) peuvent détruire l'ozone stratosphérique ; leurs travaux n'emportent pas l'adhésion de tous.

Ce sont les mesures effectuées en 1985 par Joseph Farman et ses collaborateurs à la station britannique de Halley Bay en Antarctique qui font prendre conscience de l'ampleur du problème : plus de la moitié de l'ozone stratosphérique disparaît au-dessus de l'Antarctique au cours du printemps austral. Ces mesures sont confirmées, notamment, par le spectrophotomètre spatial T.O.M.S. de la N.A.S.A. On constate également une raréfaction de l'ozone aux latitudes moyennes et septentrionales.

Toutes ces données sont suffisamment convaincantes pour aboutir en septembre 1987 à la signature par quarante-trois pays du protocole de Montréal qui prévoit une réduction progressive de la production des CFC (ainsi que des autres substances produites par les activités humaines, également responsables de la raréfaction de l'ozone stratosphérique).

Les bénéfices du protocole de Montréal se feront attendre certainement quelques décennies, car les CFC ont une durée de vie extrêmement longue. La destruction de l'ozone au-dessus de l'Antarctique, qui avait atteint en 2000 une superficie record de 28 millions de kilomètres carrés, était à peine moins faible en 2001.

—  Florence DANIEL

Écrit par :

Classification


Autres références

«  TROU DANS LA COUCHE D'OZONE  » est également traité dans :

ANTARCTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Edmond JOUVE, 
  • Jean JOUZEL, 
  • Gérard JUGIE, 
  • Claude LORIUS
  •  • 16 430 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Le trou dans la couche d'ozone »  : […] Formé de trois atomes d'oxygène, l'ozone (O 3 ) est un constituant présent dans l'atmosphère en très faible quantité, équivalente à une épaisseur de quelques millimètres dont environ 90 p. 100 entre 20 et 50 kilomètres d'altitude. Son rôle est cependant essentiel, car il absorbe très efficacement le rayonnement solaire ultraviolet, permettant ainsi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antarctique/#i_55480

ENVIRONNEMENT GLOBAL

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 097 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le trou de l'ozone »  : […] En 1985, une équipe britannique travaillant à la station de Halley Bay, en Antarctique, annonce la découverte du « trou » de l'ozone : une diminution dramatique de la quantité d'ozone dans la stratosphère au printemps austral (octobre). Une nouvelle analyse des données (obtenues depuis 1978 par l'instrument T.O.M.S. [ total ozone mapping spectromet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/environnement-global/#i_55480

FARMAN JOSEPH CHARLES (1930-2013)

  • Écrit par 
  • Melinda C. SHEPHERD
  •  • 430 mots

Scientifique britannique spécialiste de l’atmosphère, Joseph Farman découvrit au-dessus de l’Antarctique un « trou » dans la couche d’ozone de la haute atmosphère. Ses observations apportèrent la preuve que la production croissante de chlorofluorocarbures (CFC) par les activités humaines contribuait à la destruction de l’ozone stratosphérique et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-charles-farman/#i_55480

OZONE ATMOSPHÉRIQUE

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 296 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La découverte du « trou » »  : […] Sur ce fond de controverses hautement techniques, difficiles à appréhender par le public et les politiques, l'annonce en 1985 de la découverte du trou dans la couche d'ozone fait l'effet d'une bombe. Selon les mesures effectuées par Joseph Farman et ses collaborateurs à la station scientifique britannique de Halley Bay, plus de la moitié de l'ozon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ozone-atmospherique/#i_55480

POLLUTION

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 20 844 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Dérivés du soufre, de l'azote, du fluor »  : […] L' anhydride sulfureux (SO 2 ) constitue le polluant atmosphérique dont l'impact sur l'ensemble des êtres vivants est de loin le plus préoccupant. Ce gaz se transforme rapidement dans l'air en acide sulfurique, très hygroscopique, qui joue un rôle essentiel dans la formation des smogs acides, brouillards propres aux milieux urbains des régions à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pollution/#i_55480

SIMULATION, chimie

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 1 324 mots

Dans le chapitre « Simulation de l'atmosphère terrestre »  : […] Un exemple d'un système chimique sur lequel des simulations nous ont beaucoup appris est l'atmosphère terrestre. Y coexistent, avec des poussières, des molécules à l'état de gaz. On y trouve, outre l'azote et l'oxygène, de nombreuses autres composantes, qui se chiffrent en centaines, sinon en milliers d'espèces chimiques distinctes : de l'eau, du d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simulation-chimie/#i_55480

SOLEIL ET SANTÉ

  • Écrit par 
  • Florence COURTEAUX
  •  • 2 720 mots

Dans le chapitre « Danger, soleil »  : […] Le soleil, lorsqu'il est « consommé » sans modération, devient un ennemi de la peau. Ainsi, les infrarouges sont responsables de l'apparition de « coups de chaleur » qui s'accompagnent d'une déshydratation. Ce phénomène est souvent très dangereux pour les nourrissons. On sait par ailleurs depuis longtemps que les U.V.B. – dont la concentration est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soleil-et-sante/#i_55480

Pour citer l’article

Florence DANIEL, « TROU DANS LA COUCHE D'OZONE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/trou-dans-la-couche-d-ozone/