TROIS SOUVENIRS DE MA JEUNESSE (A. Desplechin)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

C’est, en 1996, avec Comment je me suis disputé... (ma vie sexuelle) que le personnage de Paul Dédalus fait son apparition dans l’œuvre d’Arnaud Desplechin : figure hybride, qui emprunte tout à la fois au Stephen Dedalus imaginé par James Joyce, à l’Antoine Doinel de François Truffaut et à Desplechin lui-même. Quelque vingt ans après, voici Trois Souvenirs de ma jeunesse (2015), qui nous révèle, à la manière d’une préquelle, ce que fut la vie de Paul avant sa mystérieuse dispute avec Favier. Mais Trois Souvenirs de ma jeunesse possède aussi sa propre identité, indépendamment de toute référence à Comment je me suis disputé

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : critique et historien de cinéma, chargé de cours à l'université de Paris-VIII, directeur de collection aux Cahiers du cinéma

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Joël MAGNY, « TROIS SOUVENIRS DE MA JEUNESSE (A. Desplechin) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/trois-souvenirs-de-ma-jeunesse/