TRISTAN ET ISOLDE (R. Wagner)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Tristan und Isolde(Tristan et Isolde), « action musicale » en trois actes de Richard Wagner, sur un livret du compositeur d'après plusieurs sources médiévales (au premier rang desquelles le poème inachevé de Gottfried de Strasbourg), a été composé entre 1857 et 1859 et créé le 10 juin 1865 au Königliches Hof- und Nationaltheater de Munich grâce à l'intervention de Louis II de Bavière, sous la direction de Hans von Bülow, avec Ludwig Schnorr von Carolsfeld (Tristan), Malvina Schnorr von Carosfeld (Isolde), Ludwig Zottmayer (le roi Marke), Anna Possart-Deinet (Brangäne), Anton Mitterwurzer (Kurwenal) et Karl Samuel Heinrich (Melot) dans les rôles principaux. Les premières représentations en France – et en français – ont lieu au théâtre du Grand Cercle à Aix-les-Bains, en 1897, sous la direction de Léon Jehin, et au Nouveau Théâtre de Paris, en 1899, sous la direction de Charles Lamoureux.

Kirsten Flagstad

Kirsten Flagstad

Photographie

Kirsten Flagstad, Isolde insurpassée. 

Crédits : P. Dorsey/ Time&Life/ Getty

Afficher

En 1854, Wagner interrompt momentanément le vaste projet de la tétralogie Der Ring des Nibelungen (L'Anneau du Nibelung) pour se consacrer à cette œuvre. À son origine, trois éléments déclencheurs, dont il est difficile d'apprécier la part exacte dans le processus de création : la lecture de l'œuvre maîtresse de Schopenhauer Le Monde comme volonté et comme représentation, la stimulation et la rivalité artistiques engendrées par le projet jumeau de son ami Karl Ritter et, enfin, la passion pour Mathilde Wesendonck, épouse d'un de ses riches mécènes. Mais la référence à la biographie ne saurait à elle seule expliquer ce qui fait l'essence de ce chef-d'œuvre du romantisme musical. Selon Nietzsche, Tristan et Isolde, qui chante la dissolution de l'individualité dans le grand tout de la nuit cosmique, constitue l'« opus metaphysicum » par excellence. Wagner y a réduit les péripéties de la légende médiévale à l'essentiel, une action avant tout intérieure dans laquelle le philtre d'amour n'e [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure et de Sciences Po Paris, assistant à l'université Marc Bloch (Strasbourg), critique musical

Classification

Pour citer l’article

Timothée PICARD, « TRISTAN ET ISOLDE (R. Wagner) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tristan-et-isolde-r-wagner/