TRIPOLI, Libye

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Tripoli (Tarablus al-Gharb, Tripoli d'Occident, également connue en Europe comme Tripoli de Barbarie) est la capitale, la plus grande ville ainsi que le principal port et centre économique de la Libye. Située au nord-ouest du pays, l'agglomération compte environ 1,8 million d'habitants en 2011.

Dès l'Antiquité, la ville, qui se nomme alors Oea, forme un établissement urbain important grâce à la qualité de son site portuaire et à sa position de relais entre l'Égypte et le Maghreb, d'une part, et le Sahara et la Méditerranée, d'autre part. Comptoir phénicien, puis carthaginois, romain et enfin byzantin, la ville est conquise en 643 par les Arabes. Elle est intégrée aux califats, depuis la dynastie Omeyyade (650-750) jusqu'aux Hafsides (1229-1574).

La ville est gouvernée essentiellement par les notables locaux, commerçants caravaniers et affréteurs. Elle est conquise en 1510 par les Espagnols puis, en 1530, par les chevaliers de Malte, avant d'être prise par les Ottomans en 1551.

La ville médiévale arabe, à partir de la cité antique construite autour de l'intersection d'un cardo (axe nord-sud) et d'un decumanus (axe est-ouest), développe un urbanisme marqué par l'importance du port, des espaces de commerce et des mosquées. Le commerce caravanier transsaharien participe au développement de la ville. Aux xviie et xviiie siècles, Tripoli devient une base importante de l'économie de course, une piraterie codifiée qui oppose les rives chrétienne et musulmane de la Méditerranée. La société urbaine qui se développe sous les Ottomans est marquée par une grande diversité : commerçants de différentes origines, chrétiens, renégats et convertis, juifs originaires de l'intérieur du Maghreb ou de la péninsule Ibérique. Il existe deux quartiers juifs et plusieurs quartiers mixtes, notamment dans le secteur du port.

De 1710 à 1835, la dynastie locale des Karamanli s'émancipe partiellement de l'administration ottomane, tout en restant vassale de l'Empire. Toutefois, à partir [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur en histoire, habilitée à diriger des recherches, chercheur D.F.G. au Zentrum Moderner Orient, Berlin

Classification


Autres références

«  TRIPOLI, Libye  » est également traité dans :

LIBYE

  • Écrit par 
  • Nora LAFI, 
  • Olivier PLIEZ, 
  • Pierre ROSSI
  •  • 11 695 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Trois régions organisées selon deux axes historiques »  : […] La division classique de la Libye en trois entités géographiques, la Tripolitaine, la Cyrénaïque et le Fezzan, doit autant aux effets de la distance, des nuances climatiques et de l'altitude qu'à leur histoire, surtout celle des échanges sahariens. Au fur et à mesure que l'on s'éloigne du littoral, le climat méditerranéen sec se dégrade vers l'aride, voire l'hyperaride dans l'intérieur. De ce fai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/libye/#i_49437

Pour citer l’article

Nora LAFI, « TRIPOLI, Libye », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tripoli-libye/