TRANQUILLISANTS

ANXIÉTÉ

  • Écrit par 
  • Daniel WIDLÖCHER
  •  • 2 615 mots

Dans le chapitre « Thérapeutique »  : […] La complexité des mécanismes impliqués dans le cycle de l'anxiété explique la diversité des modalités thérapeutiques. Les thérapies comportementales ont surtout pour effet de réduire la peur phobique, particulièrement si elle est secondaire à la survenue d'événements traumatiques (J. Cottraux et E. Mollard). Les thérapies d'inspiration psychanalytique portent sur les mécanismes d'inhibition des pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anxiete/#i_4339

ANXIOLYTIQUES

  • Écrit par 
  • Dominique BIDET, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT
  •  • 521 mots
  •  • 1 média

Par opposition aux tranquillisants majeurs ou neuroleptiques dont les indications thérapeutiques sont différentes, les anxiolytiques ou tranquillisants mineurs forment un groupe de produits vaste et hétérogène. Ces médicaments agissent principalement dans l'anxiété névrotique ou réactionnelle sur laquelle ils produisent une réduction du symptôme anxieux et une diminution des manifestations concom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anxiolytiques/#i_4339

DROGUE

  • Écrit par 
  • Alain EHRENBERG, 
  • Olivier JUILLIARD, 
  • Alain LABROUSSE
  • , Universalis
  •  • 12 110 mots
  •  • 6 médias

Depuis des décennies, nombre de médecins, d'éducateurs, de sociologues, d'anciens « drogués », d'associations ont travaillé à modifier les approches contemporaines de la toxicomanie. On ne parle plus simplement de « drogue » à moins d'accepter d'être considéré comme réactionnaire ou répressif ; on parle de substances psychoactives, de dépendance, d'addiction, de comportement « toxico ». Force est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drogue/#i_4339

NERVEUX (SYSTÈME) - Neurobiologie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc GOAILLARD, 
  • Michel HAMON, 
  • André NIEOULLON, 
  • Henri SCHMITT
  •  • 13 735 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Hypothalamus et système limbique »  : […] L'intégration des émotions et de la peur s'effectue principalement au niveau de l' hypothalamus et du système limbique (hippocampe, septum et en particulier amygdale, ). Certains tranquillisants, tels que les benzodiazépines (chlordiazépoxide, diazépam), dépriment ces régions et inhibent les réactions neurovégétatives, émotionnelles et électriques, qui apparaissent après stimulation du système li […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-neurobiologie/#i_4339

PSYCHOLOGIE CLINIQUE DE L'ANXIÉTÉ

  • Écrit par 
  • Alexandre HEEREN
  •  • 995 mots

Dans le chapitre « Facteurs étiologiques et traitements  »  : […] Concernant les facteurs étiologiques, les scientifiques s’accordent actuellement sur l’intervention de facteurs d’origines multiples dans le développement des différents troubles anxieux. Il a notamment été observé que des facteurs génétiques seraient potentiellement impliqués dans le développement d’altérations neurophysiologiques, plus particulièrement au niveau de certains neurotransmetteurs, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-clinique-de-l-anxiete/#i_4339

PSYCHOPHARMACOLOGIE

  • Écrit par 
  • Pierre DENIKER
  •  • 4 806 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Tranquillisants »  : […] On désigne sous ce nom les sédatifs psychiques qui ne sont ni des neuroleptiques (pas d'effets secondaires neurologiques) ni des hypnotiques à proprement parler. Ils ont été recherchés à partir de différents types d'actions pharmacologiques. On compte ainsi des dérivés des somnifères (carbamate de métylpentynol), ou des antihistaminiques (hydroxizine), mais surtout des agents dérivés des relaxant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychopharmacologie/#i_4339

RÉSERPINE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 311 mots

Drogue antihypertensive et tranquillisante extraite des racines de certaines espèces de Rauwolfia , plantes tropicales et semi-tropicales. La racine de Rauwolfia serpentina réduite en poudre a été utilisée en Inde pendant des siècles pour son effet tranquillisant chez les malades mentaux. La réserpine, isolée en 1952, est le principal alcaloïde du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reserpine/#i_4339