TRACTION FERROVIAIRE (France)(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Octobre 1829 La Rocket des Britanniques George et Robert Stephenson marque les débuts véritables de la locomotive à vapeur moderne. Elle intègre des éléments structurels définitifs qui sont l'échappement de la vapeur issue des cylindres dans la cheminée, la chaudière tubulaire à tubes de fumée, mise au point par le Français Marc Seguin, la boîte à feu indépendante de la chaudière et l'attaque directe des roues motrices par les pistons.

Mars 1849 Première locomotive Crampton sur le réseau du Nord (France). Née de la volonté de prouver qu'il était possible d'aller aussi vite sur la voie normale (1,44 m) que sur la voie large de Brunel (2,14 m), en abaissant autant que possible le centre de gravité de l'engin, la machine de Thomas Russell Crampton échouera en Grande-Bretagne, le pays natal de son inventeur, mais connaîtra le succès en France, où elle battra des records de vitesse et de popularité.

Juillet 1876 Locomotive compound à 2 cylindres (double expansion) d'Anatole Mallet sur le chemin de fer de Bayonne à Anglet et à Biarritz. Dans ce système, déjà appliqué aux machines de navigation vers 1830, la vapeur, après avoir travaillé dans un premier cylindre, achève de se détendre dans un second. Ainsi, la consommation est moindre, la puissance augmentée et l'équilibrage dynamique supérieur.

Décembre 1885 La 701 Nord, première locomotive compound à 4 cylindres d'Alfred de Glehn et de Gaston du Bousquet. Évolution naturelle du compoundage à 2 cylindres, le système à 4 cylindres permet d'utiliser deux cylindres, généralement positionnés à l'extérieur du châssis, pour que la vapeur travaille une première fois et les deux autres, localisés cette fois-ci à l'intérieur du châssis, pour qu'elle achève de se détendre.

Mai 1888 Mise en service de la première locomotive compound à 4 cylindres semi- articulée d'Anatole Mallet. Cet ingénieur eut l'idée de placer les quatre cylindres de la machine développée par Bousquet et Glehn à l'extérieur du châssis et de les appliquer à une machine semi-articulée, à deux groupes moteur. On obtient ain [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-Marc COMBE, « TRACTION FERROVIAIRE (France) - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/traction-ferroviaire-reperes-chronologiques/