TOUTÂNKHAMON (XIVe s. av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La généalogie de Toutânkhamon

Les analyses préliminaires montraient que des allèles (formes différentes d'un même gène) identiques se retrouvaient chez Amenhotep III (KV55) et Toutânkhamon, semblant indiquer une même lignée paternelle. L'âge de la momie de la tombe KV55, qui semblait avoir une vingtaine d'années d'après des analyses anthropologiques antérieures, fut réestimé à une soixantaine d'années grâce aux analyses tomographiques menées pendant l'étude dirigée par Zahi Hawass et ses collaborateurs.

Ensuite, l'analyse des huit marqueurs microsatellites autosomaux (chromosomes non sexuels) a pu fournir des résultats plus précis et d'une importance considérable pour reconstituer la généalogie du jeune pharaon. Les données sont complètes pour sept des onze momies (Touya, Youya, Amenhotep III, Toutânkhamon, KV55, KV35 YL et KV35 EL), mais partielles pour les quatre autres (les deux fœtus KV62, KV21A et KV21B), ce qui a conduit à une reconstruction généalogique sur cinq générations par évaluation de la ségrégation allélique.

La généalogie de Toutânkhamon peut désormais être établie comme suit. À la première génération, Youya (KV46) et Touya (KV46) apparaissent comme les parents de la momie KV35 EL (« Elder Lady », « Dame âgée ») qui ne peut donc être que la reine Tiyi. Avec son époux Amenhotep III (deuxième génération), ils sont identifiés comme les parents de la momie KV55, celle d'Aménophis IV-Akhenaton (troisième génération) et de la momie KV35 YL surnommée « Young Lady » (« Jeune Dame »), dont Toutânkhamon (quatrième génération) est le fils. De plus, la distribution des allèles montre que la momie KV35 YL, mère de Toutânkhamon, pourrait être une des sœurs d'Akhenaton (Nebetah ou Baketaton) qui aurait donc épousé son frère, mais le résultat demande à être vérifié. Il semble que les alliances incestueuses étaient fréquentes au sein des familles royales et Akhenaton semble avoir eu plusieurs épouses successives, la première et la plus célèbre, Néfertiti, ne lui ayant donné que des filles. Quant aux deux fœtus de sexe féminin retrouvés dans la tombe KV62 avec la momie de Toutânkhamon, ils semblent bien être ses filles et les allèles partagés avec la momie KV21A suggèrent que cette dernière pourrait être leur mère et donc, potentiellement, la reine Ânkhesenpaamon, femme de Toutânkhamon et par ailleurs sa demi-sœur. Ces résultats demandent également à être confirmés.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Howard Carter

Howard Carter
Crédits : Hulton Archive/Getty Images

photographie

Découverte de l'hypogée de Toutankhamon

Découverte de l'hypogée de Toutankhamon
Crédits : The Illustrated London News Picture Library, London, UK, Bridgeman Images

photographie

Statue du roi, tombeau de Toutankhamon

Statue du roi, tombeau de Toutankhamon
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Couvercle d'une boîte à onguent représentant un bouquetin

Couvercle d'une boîte à onguent représentant un bouquetin
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Afficher les 9 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  TOUTÂNKHAMON ( XIV e s. av. J.-C.)  » est également traité dans :

VALLÉE DES ROIS

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 936 mots
  •  • 7 médias

À partir de la XVIII e dynastie, le lieu de sépulture des pharaons se trouve séparé de leur lieu de culte ; celui-ci prend place désormais dans les « temples de millions d'années », une expression apparue dans les textes égyptiens dès la fin du Moyen Empire pour désigner un type de sanctuaire où le culte du roi est associé à celui de certaines hypostases divines, par exemple à Thèbes celles d'Amo […] Lire la suite

Pour citer l’article

Véronique BARRIEL, « TOUTÂNKHAMON (XIVe s. av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/toutankhamon/