TOUTÂNKHAMON (XIVe s. av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le protocole scientifique

De multiples interrogations subsistent donc quant à la généalogie de Toutânkhamon, les causes de sa mort ou encore son « dossier médical ».

Généalogie de Toutânkhamon

Dessin : Généalogie de Toutânkhamon

Dessin

Les ressources conjointes des documents historiques et des données génétiques ont permis de reconstituer les relations de filiation de certains membres de la famille royale de Toutânkhamon. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Un article publié en 2010 par Zahi Hawass (responsable des Antiquités égyptiennes au musée du Caire) et seize collaborateurs de nationalités diverses (Égyptiens, Allemands et Italiens) répond à plusieurs de ces questions grâce à l'utilisation de méthodes modernes de génétique moléculaire. Cet article est le résultat d'un travail collectif mené de septembre 2007 à octobre 2009, et associant tests ADN, radiographies et scanners.

Toutes les analyses génétiques ont été menées en respectant les critères d'authenticité exigés pour toute étude d'ADN ancien, principalement lorsqu'il s'agit de spécimens humains. En effet, la contamination reste un des problèmes majeurs pour ce type d'analyse. L'ADN ancien est fragmenté et dégradé de manière assez considérable, ce qui favorise la contamination par de l'ADN moderne à toutes les étapes techniques, notamment l'extraction et l'amplification par PCR (polymerase chain reaction). Au total, plus de cinquante-cinq biopsies osseuses furent effectuées sur l'ensemble des momies.

Les conditions techniques qui assurent la validité d'un tel travail sont donc très strictes. Elles exigent notamment des manipulations dans un laboratoire spécifique (ici situé dans le sous-sol du Musée égyptien du Caire) et une vérification en parallèle dans un second laboratoire (faculté de médecine de l'université du Caire), une détermination systématique (« typage ») des séquences d'ADN analysées de tous les protagonistes de l'aventure (si une identité de séquence se retrouve entre momies et individus impliqués dans l'étude, une contamination est suspectée). Chaque résultat est répété (et donc vérifié) plusieurs fois pour chaque spécimen et à partir d'échantillons osseux différents.

Au total, seize momies furent analysées : Toutânkhamon, dix momies qui lui étaient possiblement apparentées (ou même sûrement pour Touya, Youya et Amenhotep III, dont l'identité était [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Howard Carter

Howard Carter
Crédits : Hulton Archive/Getty Images

photographie

Découverte de l'hypogée de Toutankhamon

Découverte de l'hypogée de Toutankhamon
Crédits : The Illustrated London News Picture Library, London, UK, Bridgeman Images

photographie

Statue du roi, tombeau de Toutankhamon

Statue du roi, tombeau de Toutankhamon
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Couvercle d'une boîte à onguent représentant un bouquetin

Couvercle d'une boîte à onguent représentant un bouquetin
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Afficher les 9 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  TOUTÂNKHAMON ( XIV e s. av. J.-C.)  » est également traité dans :

VALLÉE DES ROIS

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 936 mots
  •  • 7 médias

À partir de la XVIII e dynastie, le lieu de sépulture des pharaons se trouve séparé de leur lieu de culte ; celui-ci prend place désormais dans les « temples de millions d'années », une expression apparue dans les textes égyptiens dès la fin du Moyen Empire pour désigner un type de sanctuaire où le culte du roi est associé à celui de certaines hypostases divines, par exemple à Thèbes celles d'Amo […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Véronique BARRIEL, « TOUTÂNKHAMON (XIVe s. av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 août 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/toutankhamon/