TISSAGE ET FILATURE DE LA RÉVOLUTION INDUSTRIELLE(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

  • 1728-1734 Des cartons perforés sont mis au point par Basile Bouchon et Jean-Baptiste Falcon pour sélectionner automatiquement les fils de chaîne dont l'enchevêtrement avec les fils de trame forment un tissage.

  • 1733 La navette volante (flying shuttle), mise au point par John Kay, permet le tissage de pièces plus larges et à une plus grande vitesse.

  • 1744 Une machine à faire les taffetas est construite par Jacques Vaucanson.

  • 1748 Machine à carder la laine de Bourn.

  • 1765 Machine à filer le coton (spinning jenny) de James Hargreaves comprenant un rouet démultiplié et partiellement mécanisé.

  • 1768 La waterframe de Richard Arkwright, machine à filer le coton mue par la force hydraulique permettant de fabriquer un fil plus résistant et plus fort.

  • 1775 La machine à peigner la soie est perfectionnée par Jacques Vaucanson.

  • 1779 La mule-jenny (spinning mule) de Samuel Crompton, machine à filer qui s'inspire des machines de Hargreaves et Arkwright : production de fil solide et mécanisation.

  • 1785 Le métier mécanique (power loom) d'Edmund Cartwright, mu par la machine à vapeur, accroît encore la rapidité du tissage.

  • 1801 Brevet de Joseph-Marie Jacquard pour un métier à tisser automatique (à cartes perforées) qui s'inspire des travaux de Jacques Vaucanson.

—  Olivier LAVOISY

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Olivier LAVOISY, « TISSAGE ET FILATURE DE LA RÉVOLUTION INDUSTRIELLE - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tissage-et-filature-de-la-revolution-industrielle-reperes-chronologiques/