MUSGRAVE THEA (1928- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La compositrice écossaise Thea Musgrave, née le 27 mai 1928, à Barnton, dans le Midlothian, près d'Édimbourg, est principalement connue pour ses concertos, ses opéras, ses œuvres chorales et sa musique de chambre.

Pendant trois ans, Thea Musgrave suit à la fois des cours préparatoires aux études de médecine et une formation musicale à l'université d'Édimbourg. Après avoir obtenu sa licence de musique en 1949, elle part étudier à Paris jusqu'en 1954, essentiellement en privé avec Nadia Boulanger. Sa première commande, A Suite o' Bairnsangs, pour voix et piano, est créée en 1953 à Braemar (Écosse). L'année suivante, la B.B.C. écossaise diffuse sa Cantata for a Summer's Day. À l'instar de ces deux œuvres, ses compositions de jeunesse sont principalement diatoniques et inspirées de thèmes écossais ou médiévaux. Peu après, la compositrice se tourne vers le chromatisme avant de s'orienter vers le sérialisme avec des pièces de musique de chambre comme sa Deuxième Sonate pour piano (1956) ou son Quatuor à cordes (1958).

Dans les années 1960, Thea Musgrave continue à composer des œuvres vocales et de musique de chambre mais se penche aussi sur des créations plus ambitieuses qui culminent avec un opéra en trois actes, The Decision (créé au Sadler's Wells de Londres, le 30 novembre 1967), qui raconte en termes instrumentaux abstraits le supplice d'un mineur pris au piège. Suivent d'autres opéras, souvent sur des thèmes historiques ou classiques, dont The Voice of Ariadne (d'après la nouvelle The Last of the Valerii de Henry James, 1974), Harriet, The Woman Called « Moses » (1985), Simón Bolívar (1995) et Pontalba (2003), qui se situe à l'époque de la vente de la Louisiane aux États-Unis. Parmi ses ballets figurent Beauty and the Beast (1969) et Orfeo (1975). Les thèmes dramatiques mènent à des œuvres abstraites : dans le [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  MUSGRAVE THEA (1928- )  » est également traité dans :

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Musique

  • Écrit par 
  • Jacques MICHON
  • , Universalis
  •  • 6 928 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Vers l’avant-garde »  : […] Trois compositeurs de la génération antérieure ont une place à part dans la préparation de ce qu'il convient d'appeler l'avant-garde, à laquelle ils participent à des titres divers : Peter Racine Fricker (1920-1990), dont les choix esthétiques, allant d'un style atonal libre à un sérialisme sélectif, sont représentatifs du nouvel esprit inaugurant en Angleterre l'immédiat après-guerre ; Iain Hami […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-musique/#i_95108

Pour citer l’article

« MUSGRAVE THEA (1928- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/thea-musgrave/