ALLMAN BROTHERS BAND THE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Groupe de rock américain, The Allman Brothers Band a, par ses sonorités bluesy et son goût pour le jam, contribué à faire naître le mouvement du rock sudiste dans les années 1970 et a ouvert la voie à plusieurs générations de groupe de rock alliant improvisation et reggae roots (« reggae original »).

À partir de 1960, le guitariste Duane Allman (1946-1971) et son frère, le claviériste Gregg Allman (1947-2017), se produisent ensemble dans de nombreux groupes de Floride. En 1968, Duane commence à travailler pour le Fame Studio de Muscle Shoals (Alabama) et est ainsi amené à jouer de la guitare dans des enregistrements de Wilson Pickett et d'Aretha Franklin. Sur la demande de Phil Walden, fondateur du label Capricorn Records, Duane forme The Allman Brothers Band, réunissant autour de lui son frère, Berry Oakley (1948-1972), Dickey Betts (né en 1943), Jaimoe (né en 1944) et Butch Trucks (1947-2017).

Bien que son premier album, éponyme, sorti en 1969, rencontre peu de succès en dehors des États du Sud, The Allman Brothers Band attire une attention grandissante lorsque Eric Clapton demande à Duane de participer en 1970 à l'enregistrement d'un album avec le groupe Derek and the Dominos. L'album At Fillmore East (1971), marqué par de nombreuses jam sessions où des réminiscences de jazz, de country et de musique latino viennent enrichir une base blues rock, élève les Allman Brothers au rang de maîtres de l'improvisation. Le groupe étant fortement influencé par ses origines sudistes, il inspire, par son succès, de nombreux rockeurs du Sud, qui à leur tour contribuent à l'épanouissement du rock sudiste. Duane Allman meurt cependant dans un accident de moto en 1971, avant même que The Allman Brothers Band ait pu savourer sa célébrité grandissante.

Le guitariste Dickey Betts reprend la direction du groupe, mais des tensions avec Gregg Allman conduisent à l'éclatement des Allman Brothers en 1976. Le groupe se reforme en 1978, mais cet événement prend des airs de feuilleton à l'eau de rose lorsque Gregg annonce son mariage avec la chanteuse et actrice Cher. Le groupe connaît une nouvelle dissolution en 1981. Réuni cependant pour une troisième fois en 1989, The Allman Brothers Band accentue plus encore ses improvisations sur fond de blues, un son dont s'inspireront notamment des groupes des années 1990, comme The Black Crowes ou Blues Traveler. Admis au panthéon du rock américain (Rock and Roll Hall of Fame) en 1995, The Allman Brothers Band réalise une tournée pour son trentième anniversaire en 1999, dont il sortira un album live en 2000. On pourra lire l'ouvrage de S. Freeman Midnight Riders : The Story of the Allman Brothers Band (1995). Dans leur discographie, mentionnons encore The Allman Brothers Band (1969), At Fillmore East (1971), Eat a Peach (1972) et Brothers and Sisters (1973).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

J. D. CONSIDINE, « ALLMAN BROTHERS BAND THE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/the-allman-brothers-band/