KOLLEK TEDDY (1911-2007)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique israélien, Teddy Kollek fut le maire de Jérusalem de 1965 à 1993.

Né le 27 mai 1911 près de Budapest, dans l'Empire austro-hongrois (auj. en Hongrie), Theodor Herzl Kollek grandit à Vienne et émigre en Palestine en 1934. Il participe alors à la création du kibboutz Ein Gev et s'implique dans le Betar, mouvement de jeunesse sioniste. Il contribue également à organiser l'émigration clandestine de Juifs vers la Palestine et à sauver des jeunes gens originaires d'Allemagne et de pays occupés pendant la Seconde Guerre mondiale. Teddy Kollek est membre de la section politique de l'Agence juive, étroitement liée à la Haganah, groupe d'autodéfense juif, et est émissaire auprès des mouvements juifs clandestins d'Europe en 1942. Au lendemain de la guerre, il se rend aux États-Unis afin de solliciter de l'aide en faveur des Juifs luttant pour leur indépendance. Après la création de l'État hébreu en 1948, il devient ambassadeur d'Israël aux États-Unis et, de 1952 à 1964, occupe le poste de directeur de cabinet du Premier ministre David Ben Gourion.

Apprécié pour son énergie et son enthousiasme, Teddy Kollek est élu maire de Jérusalem en 1965. La ville est à cette époque partagée en deux secteurs, l'un israélien (Jérusalem-Ouest), l'autre jordanien (Jérusalem-Est). Désireux de restaurer la beauté de la Ville sainte, Teddy Kollek remet de l'ordre dans la cité et entreprend la création du musée d'Israël (1964). Après la victoire israélienne dans la guerre de Six Jours, en juin 1967, il devient maire de la ville réunifiée ; il introduit alors rapidement des réformes et procède à des aménagements dans la partie orientale de la cité. Le travailliste Teddy Kollek s'attache à rapprocher, au sein de la ville, les communautés arabe et israélienne, même si ses efforts sont insuffisants aux yeux de la population arabe. Le 2 novembre 1993, à l'âge de quatre-vingt-deux ans, il essuie une défaite alors qu'il brigue un huitième mandat ; il doit céder la place à Ehud Olmert, membre du Likoud. Teddy Kollek s'est éteint le 2 janvier 2007 à Jérusalem.

—  Universalis

Classification

Les derniers événements

2 novembre 1993 • IsraëlPerte de la mairie de Jérusalem par les travaillistes.

Le candidat du Likoud à la mairie de Jérusalem Ehud Olmert recueille 59,5 p. 100 des suffrages. Il bat le travailliste Teddy Kollek (34,8 p. 100), qui occupait cette fonction depuis vingt-huit ans. Les travaillistes dirigeaient la Ville sainte depuis 1948.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

« KOLLEK TEDDY - (1911-2007) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/teddy-kollek/