TCHAÏKOVSKI PIOTR ILITCH(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Tchaïkovski, Roméo et Juliette

Tchaïkovski, Roméo et Juliette
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Tchaïkovski, Premier Concerto pour piano

Tchaïkovski, Premier Concerto pour piano
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Tchaïkovski, Le Lac des cygnes, Danse des petits cygnes

Tchaïkovski, Le Lac des cygnes, Danse des petits cygnes
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Tchaïkovski, Eugène Onéguine,

Tchaïkovski, Eugène Onéguine,
Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

musique

Tous les médias


25 avril (ancien style)/7 mai (nouveau style) 1840 Piotr Ilitch Tchaïkovski naît à Votkinsk, dans la province de Viatka, en Russie.

4 (ancien style)/16 mars (nouveau style) 1870 La première version de Roméo et Juliette, « ouverture-fantaisie » d'après Shakespeare, est créée à Moscou sous la direction de Nikolaï Rubinstein ; elle est remaniée en 1870 (cette deuxième version est créée à Saint-Pétersbourg le 5/17 février 1872 sous la direction d'Eduard Nápravník) ; elle est de nouveau remaniée en 1880 et créée le 19 avril/1er mai 1886 à Tiflis (Tbilissi) sous la direction de Mikhaïl Mikhaïlovitch Ippolitov-Ivanov ; c'est cette version définitive qui est généralement jouée aujourd'hui.

Tchaïkovski, Roméo et Juliette

Tchaïkovski, Roméo et Juliette

Son

Roméo et Juliette Interprétation: Philharmonia Orchestra, direction Guido Cantelli (enregistré en 1951). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

25 octobre 1875 Le Premier Concerto pour piano, en si bémol mineur, opus 23, est créé à Boston par son dédicataire, Hans von Bülow, sous la direction de Benjamin Johnson Lang.

Tchaïkovski, Premier Concerto pour piano

Tchaïkovski, Premier Concerto pour piano

Son

Premier mouvement, Allegro non troppo e molto maestoso, du Premier Concerto pour piano, en si bémol mineur, opus 23 Interprétation: Sviatoslav Richter, piano, Orchestre philharmonique tchèque, direction Karel Ancerl (enregistré en 1954). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

20 février (ancien style)/4 mars (nouveau style) 1877 Le Lac des cygnes, opus 20, ballet en quatre actes sur un argument de Vladimir Beghitchev (Begichyov) et Vassili Geltzer (Geltser), est créé au Bolchoï de Moscou, dans une chorégraphie de Julius (Wenzel) Reisinger.

Tchaïkovski, Le Lac des cygnes, Danse des petits cygnes

Tchaïkovski, Le Lac des cygnes, Danse des petits cygnes

Son

Danse des petits cygnes, extrait du Lac des cygnes, opus 20 Interprétation: Orchestre symphonique de Londres, direction Adrian Boult (enregistré en 1953). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

17 (ancien style)/29 mars (nouveau style) 1879 Eugène Onéguine, opéra (« scènes lyriques », opus 24) en trois actes et sept tableaux sur un livret du compositeur et de Constantin Stepanovitch Chilovski d'après le « roman en vers » de Pouchkine, est créé au théâtre Maly de Moscou, par des étudiants du Conservatoire de Moscou sous la direction de Nikolaï Rubinstein. Sa véritable première aura lieu au Bolchoï de Moscou, le 11/23 janvier 1881, sous la direction du chef italien Enrico Bevignani. Tchaïkovski révisera le troisième acte et cette version sera créée le 19 septembre/1er octobre 1885 au théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg, sous la direction d'Eduard Nápravník.

Tchaïkovski, Eugène Onéguine,

Tchaïkovski, Eugène Onéguine,

Son

Eugène Onéguine: acte.III, tableau.1, aria du Prince Gremine «Ljubvi vse vozrasti pokorny» («Chacun connaît l'amour sur Terre») Interprétation: Boris Christoff, basse, Philharmonia Orchestra, direction Wilhelm Schüchter (enregistré en 1952). 

Crédits : CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France

Afficher

6 (ancien style)/18 décembre (nouveau style) 1880 Le Capriccio italien, pour orchestre, opus 45, est créé [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification


Autres références

«  TCHAÏKOVSKI PIOTR ILITCH (1840-1893)  » est également traité dans :

TCHAÏKOVSKI PIOTR ILITCH

  • Écrit par 
  • Guy ERISMANN
  •  • 1 614 mots
  •  • 1 média

Les conclusions que l'on peut tirer aujourd'hui d'une analyse minutieuse et objective de la vie et de l'œuvre du musicien russe Piotr Ilitch Tchaïkovski (Čajkovskij) sont en contradiction avec les jugements très hâtifs qui sont généralement proférés. La mode, avec ses perpétuelles alternatives, ses retournements, ses mots d'ordre, ferme la p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piotr-ilitch-tchaikovski/

SYMPHONIE PATHÉTIQUE (P. I. Tchaïkovski)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 223 mots
  •  • 1 média

À une époque où la musique russe cherche à affirmer son identité, Piotr Ilitch Tchaïkovski réalise une synthèse entre l'héritage traditionnel de son pays et les influences occidentales, notamment italiennes et françaises, qu'il a assimilées au cours de ses voyages. Pendant quatorze ans, de 1876 à 1890, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symphonie-pathetique/#i_41234

Le Lac des cygnes, TCHAÏKOVSKI (Piotr Ilitch)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 554 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Tchaïkovski se détourne rapidement des sujets typiquement russes et tourne son regard vers l'Occident, se liant d'amitié avec Saint-Saëns, Liszt, Bizet... En 1877, une riche mécène, Nadejda von Meck, avec laquelle il entretiendra une correspondance suivie, lui permet de se dégager de ses obligations de pédagogue et de se consacrer à la composition. Sa musique orchestrale (symphonies, concertos, ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-lac-des-cygnes-tchaikovski-piotr-ilitch/#i_41234

PIANO

  • Écrit par 
  • Daniel MAGNE, 
  • Alain PÂRIS
  •  • 4 365 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Musique française et écoles nationales »  : […] Sans ignorer l'apport lisztien, l'école française s'oriente au xix e siècle dans des voies différentes : Alkan choisit la description, Saint-Saëns les lignes dépouillées du classicisme et la virtuosité à l'état pur, Franck transpose au piano la richesse polyphonique de l'orgue en conservant l'écriture cyclique qui lui est chère ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piano/#i_41234

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « TCHAÏKOVSKI PIOTR ILITCH - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tchaikovski-reperes-chronologiques/