TAUPE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Taupe : classification

Taupe : classification
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Taupe d'Europe

Taupe d'Europe
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie


Petit insectivore fouisseur vivant dans les sols meubles d'Europe, d'Asie et d'Amérique du Nord. Classe : Mammifères ; ordre : Insectivores ; famille : Talpidés.

Les taupes proprement dites (talpinés), représentées par une trentaine d'espèces, possèdent un corps cylindrique, une tête longue terminée par un museau pointu, une queue courte. Leurs yeux sont minuscules et peuvent être recouverts d'une membrane transparente. Les oreilles ne sont pas visibles. Les pattes antérieures, adaptées pour creuser le sol, sont puissantes, déjetées vers l'extérieur et munies de cinq griffes robustes. Leur pelage velouté est de teinte brun-gris clair à gris bleu sombre.

Taupe : classification

Taupe : classification

dessin

Ceinture scapulaire et membre antérieur de la taupe, vus de face. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La taille et le poids des talpinés varient de 50 à 150 millimètres et de 10-12 grammes chez les taupes musaraignes (genre Uropsilus), à 15-25 centimètres et 100-125 grammes chez la taupe commune (Talpa europaea). Les desmans (encore appelés rats-trompettes), appartenant également à la famille des Talpidés, cousins semi-aquatiques des taupes, dont un représentant de très petite taille (Galemys pyrenaicus) vit dans le sud de la France (Pyrénées) et dans le nord du Portugal, peuvent atteindre jusqu'à 40 centimètres et 550 grammes (desman musqué, Desmana moschata, vivant en Russie). Leur espérance de vie est de trois à quatre ans.

Taupe d'Europe

Taupe d'Europe

photographie

Insectivore d'Eurasie, la taupe d'Europe (Talpa europaea) affectionne les terrains meubles dans lesquels elle creuse, grâce à ses puissantes pattes en forme de pelle pourvues de fortes griffes, de longues galeries qui mènent à un nid et à des réserves alimentaires. La terre évacuée vers la... 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Solitaires, en partie diurnes, les taupes, vivant essentiellement sous terre, creusent dans le sol des réseaux de galeries où elles se nourrissent de vers de terre, d'arthropodes et de limaces. Leur présence est signalée par des monticules de terre (taupinières).

Les taupes marquent leur territoire à l'aide de sécrétions provenant des glandes préputiales. Leur odorat, leur ouïe et leur sens tactile sont extrêmement développés. Elles perçoivent le jour mais leur vision est très médiocre.

Les accouplements ont lieu à la belle saison. En général, il n'existe qu'une seule portée par an comprenant de deux à six jeunes. Ceux-ci naissent, après un mois ou un mois et demi de gestation (suivant les espèces), nus et aveugles, dans un nid souterrain. Ils seront allaités durant un mois et demi.

Les taupes, surtout en Europe et en Amérique du Nord, sont considérées comme nuisibles. Elles sont fréquemment piégées ou empoisonnées mais ne semblent pas en danger. À l'inverse, le desman des Pyrénées est extrêmement menacé par la pollution, le déboisement et l'assèchement naturel ou provoqué des ruisseaux qu'il fréquente.

—  Marie-Claude BOMSEL

Écrit par :

Classification


Autres références

«  TAUPE  » est également traité dans :

FANTASTIQUE

  • Écrit par 
  • Roger CAILLOIS, 
  • Éric DUFOUR, 
  • Jean-Claude ROMER
  •  • 21 074 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Aberrations »  : […] Parmi les scandales qui, d'évidence, passent la mesure admissible, on peut citer comme particulièrement « inacceptables », outre un mammifère de l'Amérique du Nord, la taupe à nez étoilé ou Condylura , un homoptère du nord du Brésil, le fulgore porte-lanterne. Cet insecte a suscité de nombreuses polémiques parmi les naturalistes, du fait de la luminosité qui lui a longtemps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fantastique/#i_7376

INSECTIVORES

  • Écrit par 
  • Michel TRANIER
  •  • 1 063 mots

Le terme insectivore désigne aussi bien un animal dont le régime alimentaire est à dominante d'insectes et d'invertébrés, qu'un ordre de mammifères qui aujourd'hui n'a plus aucune signification du point de vue de la classification. En fait, l'adaptation à l'insectivorie conduit à un ensemble de caractères anatomiques convergents qu'on a longtemps pris pour des rapports de parenté. Pour la clarté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/insectivores/#i_7376

TELLURIQUE MILIEU

  • Écrit par 
  • Roger DAJOZ
  •  • 4 881 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Biomasse »  : […] Les organismes vivants du sol représentent une biomasse importante. G. Bachelier donne les proportions suivantes dans le cas d'un sol de prairie : – matières minérales : 93 p. 100 ; – matières organiques totales : 7 p. 100, dont matières organiques : 85 p. 100 ; racines : 10 p. 100 ; êtres vivants : 5 p. 100 (dont champignons et algues : 40 p. 100 ; bactéries et actinomycètes : 40 p. 100 ; animaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-tellurique/#i_7376

Pour citer l’article

Marie-Claude BOMSEL, « TAUPE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/taupe/