SZCZECIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

carte : Pologne : carte administrative

Pologne : carte administrative

Carte administrative de la Pologne. 

Afficher

Ville polonaise installée à quelque 60 kilomètres de la Baltique, au fond de sa lagune (Zalew Szczeciński), Szczecin (en allemand : Stettin) bénéficie d'un contexte portuaire exceptionnel. Port d'estuaire en eau profonde, il est bien abrité par les îles d'Uznam et de Wolin. Il dispose aussi de très vastes espaces d'accès facile le long du chenal maritime et en remontant le cours de l'Oder. Szczecin constitue, avec l'avant-port de Świnoujście, l'un des premiers ports de la mer Baltique. Au milieu des années 2000, un nouveau terminal pour conteneurs a été construit. Les entreprises de l'économie maritime (port, chantiers de constructions et de réparations navales, bassins de radoub, chantier fluvial, pêche maritime) côtoient des industries de base : métallurgie lourde, constructions mécaniques, chimie, agroalimentaire, papeterie, confection, fibres textiles artificielles.

La ville présente un dynamisme exceptionnel — elle est passée de 270 000 habitants en 1960 à 409 000 en 2007 : son développement économique, longtemps freiné par sa position excentrique par rapport au territoire national, est lié désormais à son rôle de débouché commercial et maritime de la partie orientale de l'Allemagne, de la République tchèque et de la Hongrie.

Dévastée au cours de la Seconde Guerre mondiale, la capitale des ducs de Poméranie a été reconstruite et agrandie, mais elle n'a rien perdu de son charme agreste. Sur le littoral, les conditions climatiques expliquent l'essor des stations balnéaires de Świnoujście et de Miȩdzyzdroje, et Szczecin est un centre touristique. Elle est devenue un important centre économique, scientifique, culturel et universitaire qui rayonne sur la voïvodie de Poméranie-Occidentale dont elle est le chef-lieu.

—  Jean-Paul VOLLE

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Écrit par :

  • : professeur agrégé des Universités, professeur à l'université de Montpellier-III-Paul-Valéry

Classification

Les derniers événements

15-31 août 1988 Pologne. Nouvelle épreuve de force entre le pouvoir et Solidarność

À partir du 17, le mouvement s'étend à d'autres centres miniers, tandis que plusieurs centaines de dockers arrêtent le travail dans le port de Szczecin sur la mer Baltique. Les forces de sécurité encerclent les lieux de travail occupés par les grévistes, empêchant ceux-ci de recevoir tout ravitaillement. Le 19, au cours d'un meeting tenu dans les chantiers navals de Gdańsk, Lech Wałęsa menace de rejoindre la grève si le pouvoir ne légalise pas Solidarność. […] Lire la suite

11-16 juillet 1988 U.R.S.S. – Pologne. Visite de Mikhaïl Gorbatchev en Pologne

Le 13, outre une visite aux chantiers navals de Szczecin où il est accueilli par des applaudissements polis, le secrétaire général fait, à la télévision, le vibrant éloge de son « très grand ami » le général Jaruzelski. Le 14, au terme de son périple, c'est la déception qui semble l'emporter dans l'opinion publique, dont l'attente d'innovation n'a manifestement pas été satisfaite. […] Lire la suite

12-14 janvier 1987 Pologne – Italie. Visite officielle du général Jaruzelski à Rome

Dans un entretien qualifié de « sérieux, clair et approfondi », les deux hommes évoquent la troisième visite du pape dans son pays d'origine où il se rendra en juin dans les villes de Gdańsk et Szczecin, berceaux de Solidarność. Le 14, le général Jaruzelski achève sa visite par un pèlerinage au monastère du mont Cassin, lieu d'une bataille de la Seconde Guerre mondiale où s'illustrèrent les soldats polonais. […] Lire la suite

1er-28 mai 1982 Pologne. Manifestations d'hostilité au régime

D'autres manifestations se déroulent à Gdańsk et Szczecin. La foule conspue la junte et réclame la libération de Lech Wałęsa. Il y a des blessés et 1 372 personnes sont arrêtées. Ces manifestations sont les plus importantes depuis l'instauration de l'« état de guerre », le 13 décembre 1981. Le 5, 597 personnes – surtout des jeunes – sont jugées suivant la procédure des flagrants délits : 115 peines de prison sont prononcées. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Paul VOLLE, « SZCZECIN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/szczecin/